Asalah

Salut

Je m’appelle Asalah .
J’ai 13 ans. Je viens  d’Irak, je suis palestinienne.
J’ai parle arabe et français.
Je suis née en Irak mais quand j’avais 5 ans, je suis allée en Syrie parce que c’était la guerre en Irak. Je suis restée 5 ans là-bas  et ensuite, je suis arrivée en France, il y a presque 3 ans. J’ai passé un an et demi à Paris, on habitait dans un appartement tout petit. Ensuite, ma famille s’est installée à Besançon. Au début, c’était difficile parce que je ne parlais pas du tout français. Maintenant, je me sens bien et je comprends presque tout.

Kelly en anglais, swahili et kinyarwanda

Dis-moi qui tu aimes, je te dirai qui tu es. Extrait d’Océan prose



Je crois ce que je dis, je fais ce que je crois. Victor Hugo



La liberté commence où l’ignorance finit. Extrait de Océan prose


C’est l’enfer des pauvres qui fait le paradis des riches. Extrait de l’Homme qui rit


Celui qui ouvre une porte d’école, ferme une prison. Victor Hugo


Khaoula en arabe

La vie est une fleur, l’amour est le miel. Victor Hugo

La vie n’est qu’une longue perte de tout ce qu’on aime. Extrait de l’homme qui rit

Le souvenir, c’est la présence invisible. Extrait d’Océan prose

Je crois ce que je dis, je fais ce que je crois. Victor Hugo

Les livres sont des amis froids et sûrs. Extraits des Misérables

La vie est une phrase interrompue. Extrait du Philosophe rose

Ma vie se résume en deux mots : solitaire – solidaire. Extrait du Carnet – 1870

Mon père, ce héros au sourire si doux. Extrait d’Après la bataille

Leonardus en indonésien

Le style est comme le cristal, sa pureté fait son éclat. Extrait d’Odes et ballades

Dis-moi qui tu aimes, je te dirai qui tu es. Extrait d’Océan prose

La vie est une fleur, l’amour est le miel. Victor Hugo

Le rêve est l’aquarium de la nuit. Extrait des Travailleurs de la mer

Lire, c’est voyager ; voyager, c’est lire. Extrait des Choses vues

Alexandre en portugais

Quarante ans, c’est la vieillesse de la jeunesse, mais cinquante ans, c’est la jeunesse de la vieillesse. Victor Hugo

Ma vie se résume en deux mots : solitaire – solidaire. Extrait du Carnet – 1870

La vie est une fleur, l’amour est le miel. Victor Hugo

Abdelslam en arabe

Depuis six mille ans, la guerre plaît aux peuples querelleurs. Et dieu perd son temps à faire les abeilles et les fleurs. Extrait des Chansons des rues et des bois

Quarante ans, c’est la vieillesse de la jeunesse, mais cinquante ans, c’est la jeunesse de la vieillesse. Victor Hugo

Chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne. L’ignorance est la nuit qui commence l’abîme. Extrait des Quatre vents de l’esprit.

Partout où la peine de mort est prodiguée, la barbarie domine ; partout où la peine de mort est rare, la civilisation règne. Extrait des actes et paroles

La vie est une fleur, l’amour en est le miel. Victor Hugo

Il n’avait pas de gite, pas de pain, pas de feu, pas d’amour ; mais il était joyeux parce qu’il était libre. Extrait des Misérables.

Asalah en arabe

La musique, c’est du bruit qui pense. Extrait des Fragments

Ne rien faire est le bonheur des enfants et le malheur des vieux. Extrait du Tas de pierres

La vie est une fleur, l’amour est le miel. Victor Hugo

Ma vie se résume en deux mots : solitaire – solidaire. Extrait du Carnet – 1870

Zejo

Salut!

Je m’appelle Zejo Bisljimi.
J’ai 14 ans.
Je viens du Bosnie.
En Bosnie j’étais scolarisé et j’étais bien, mais je n’ai pas voulu vivre là bas à cause de la crise. En même temps, nous n’étions pas en sécurité. Nous avons décidé de venir et nous installer en France. Maintenant, nous sommes bien ici. Mon père travaille, en effet, on restera ici toute notre vie. Quand je serai adulte, j’aimerai être policier ou directeur d’école.

Zdravo!

Zovem se Zejo Bisljimi.
Imam 14  godina.
Iz Bosne sam.
U Bosni sam isao u skoli dobro mi bilo, ali ja nisam hteo da tamo zivim jer bila je kriza. Tamo nismo imali miran zivot. Rijesili smo da dodemo u Francusku. Sada nam je dobro ovde. Moj tata radi, znaci hocemo ovde da ostanemo dok umremo.
Kada budem odrasli covek zelim raditi kao policajac ili direktor skole.

Ismahen

Ismahen, 16 ans

Je m’appelle Ismahen, je viens du nord-est de l’ Algérie. Mon père est franco-algérien, il habitait déjà en France, on est venu le rejoindre le 13 novembre 2009.
Toute ma famille maternelle est en Algérie, ça a été dur de tous les quitter.
On est venu à Besançon où il y avait déjà une de nos tantes, c’est plus tranquille qu’à Paris où nous avons un oncle. Mais ce n’était pas facile d’arriver en France en novembre à cause du climat !
Ma mère ne se sent pas très bien ici, elle se sent isolée, loin de sa famille…
On a d’abord vécu un mois chez ma tante, puis dans un foyer, maintenant on est chez nous.
A la maison, on parle français et arabe.
Dès que je suis entrée au collège, j’ai pu ouvrir mon cœur et j’ai des amies marocaines, algériennes, françaises.
Quand je serai grande, j’aimerais bien être infirmière mais je ne sais pas où je vivrai …