Diogène, 26 ans

Diogène, 26 ans

Photographie de la série "Empreintes"

Diogène, 26 ans

Je suis né en 1983 à Kigali au Rwanda. En 1994, à l’âge de dix ans, j’ai vécu le génocide du Rwanda. J’ai perdu mon père, mes grands frères et mes grandes sœurs ainsi que la majorité de mes proches. Depuis ce jour là, j’ai commencé l’exode sans savoir où aller, seul Dieu le savait.
En juillet 1994, je me suis retrouvé dans un camp de réfugiés au Zaïre qui a désormais changé de nom et s’appelle maintenant   République Démocratique du Congo. J’ai passé ma jeunesse sans être scolarisé à errer dans la forêt équatoriale du Zaïre et dans la région des Grands Lacs sans retourner au Rwanda.
Je suis arrivé en France en 2004 à Paris et je me suis installé à Besançon à la fin de cette même année. J’ai repris l’école avec quelques lacunes car je ne savais pas du tout parler français. J’ai atterri dans la classe de seconde professionnelle du lycée Montjoux, et j’étais le plus vieux de la classe mais cela ne m’a pas du tout découragé. Je savais au plus profond de moi que c’était l’unique chance que j’avais de m’ouvrir l’esprit et de masquer le fossé de mauvais souvenirs qui sommeillent en moi.
En 2008, j’ai obtenu brillamment mon baccalauréat électrotechnique, et j’ai été admis dans un BTS audiovisuel option cinéma pour devenir réalisateur. Fin octobre 2009, j’ai réalisé mon premier  court-métrage intitulé  « Coups 2 Cœurs».  Je commence l’écriture d’un long-métrage sur  mon parcours personnel et le génocide du Rwanda.