Entre France et Italie

Quand je suis en Italie, j’ai l’impression de trahir la France et quand je quitte l’Italie j’ai un pincement au coeur. J’ai eu une enfance en zigzag entre la France et l’Italie et j’ai autant d’amour pour l’une que pour l’autre.

Mon grand-père maternel Tony est venu à Besançon en 1924 à l’appel de la France  qui avait des besoins en main-d’œuvre dans le bâtiment et les carrières. Il avait 21 ans. Ma grand-mère l’a rejoint 11 ans plus tard. Aujourd’hui, mon grand-père étant retraité ils sont retourné vivre au pays natal.

Continuer la lecture

Chez nous c’est les hommes qui commandent

Curieux destin que le mien. Je suis née en France. Mon enfance  était celle de toutes les petites filles. Puis un jour de mes neuf ans sans que je n’y comprenne rien -mes sœurs  non plus d’ailleurs-, on a pris le train et le bateau. On partait pour l’Algérie en laissant tout derrière nous.

Pour mes sœurs et moi, c’était un grand changement : l’Algérie était un pays totalement étranger. Notre mère nous  expliquait que nous étions dans notre pays mais pour nous c’est la France notre pays !

Continuer la lecture