La cinquantaine et l’accent slave : pas de travail

Je suis d’origine russe. Je suis née en Abkhazie. J’ai la cinquantaine et je suis installée à Besançon depuis 2000.

Lorsque j’avais dix ans, ma famille a déménagé dans une grande ville industrielle de la Fédération de Russie.

Dans mon pays, j’ai obtenu un diplôme d’enseignante en anglais, je n’ai jamais travaillé dans un établissement scolaire, mais dans une bibliothèque, puis comme secrétaire dans une université d’Etat jusqu’à mon arrivée en France.

Continuer la lecture

L’envol

Les rencontres que nous faisons avec de nombreuses Bisontines sont le plus souvent très riches et enrichissantes. Echanges facilitateurs d’une meilleure connaissance et compréhension de l’Autre et donc d’un vrai « mieux vivre ensemble ».
Ces femmes ordinaires mais aussi si extraordinaires tant elles sont pleines de ressources nous font part de leurs initiatives, de leurs projets mais aussi de leurs rêves.
Rêves individuels ou rêves collectifs, certaines ont pu s’exprimer d’une façon tout à fait artistique à l’initiative du Musée des Beaux arts de Besançon. En effet, à l’occasion de l’exposition « rêves de femmes » restituant le travail de la photographe allemande Grete Stern (1904-1999) sur cette thématique, cette institution, en collaboration avec les Espaces solidaires de Planoise, Clairs soleils et Palente du CCAS et de Solidarité femmes a demandé à des Bisontines d’exprimer leur (s) rêve (s) en adoptant la même démarche que l’artiste.

Ces oeuvres au nombre de 25 ont été exposées au musée des Beaux-arts du 7 au 30 mars 2009 puis différentes structures bisontines.

L’envol
Une porte se ferme. Une autre s’ouvre : univers étriqué ou larges horizons
Une porte s’ouvre ; la vie commence.
Pour toutes celles qui ont oublié qu’elles pouvaient être libres
Pour toutes celles qui restent dans le silence et l’isolement
Nous avons voulu un rêve collectif fait de rencontres de solidarité et d’espoir.

Continuer la lecture