Nous sommes en France, donc il faut épouser la France

    Fatima  tenait absolument à témoigner de son parcours de vie.  De son petit village du nord algérien à sa vie en France. Elle voulait absolument témoigner. Elle craignait Internet, on dit tellement de mal de lui, de ses dangers ! Elle voulait être sûre que son anonymat serait préservé. Et puis, les rares personnes à qui elle avait fait part de son projet lui disaient que c’est inutile, que témoigner sur la Toile, c’est comme jeter une bouteille à la mer.  Elle voulait apporter tout le dossier qui renferme sa vie  depuis son arrivée en France. Elle veut qu’on la croit. Elle a le sentiment que sans tous ces documents on mettrait en doute sa parole, son vécu. « Je veux quelqu’un qui m’écoute et qui puisse me croire. Je sais que c’est difficile de croire à tout ce qu’il me faisait. Etait-ce pour me rendre folle ou me pousser au suicide ? » répétait-elle  en disant regretter de ne pas avoir eu une caméra cachée.

Bien sûr, le parcours de Fatima ressemble à celui de milliers de femmes et surtout à celui de nombreuses femmes immigrées qui ont tout laissé derrière elles pour suivre leur homme.

Continuer la lecture

Je crois que je me sens de plus en plus Bisontine

Je crois que je me sens de plus en plus Bisontine.

Par habitude ?

Le temps a sans doute commencé à faire son œuvre !

Bisontine d’adoption depuis quinze ans. Je me surprends à me dire : déjà !

Certains me disaient : c’est tout ! tu viens juste d’arriver en France !

Une question récurrente aussi : « est-ce que tu ne comptes pas un jour retourner chez toi !! »

Ah ! le vieux mythe du retour, comme s’il devait obligatoirement s’inscrire dans tout parcours migratoire. Tout ? non je ne crois pas. Je ne crois pas qu’il vienne à l’idée de quiconque de poser cette question à un Américain ou un Européen.

Continuer la lecture