Moins de déchets – nous avons agi !

Afin de sensibiliser les habitants de Planoise au compostage en pied d’immeuble, le Sybert (Syndicat de Traitement de déchets de Besançon et sa région) a mené un atelier auprès du groupe « Miroirs de femmes » du CCAS. L’intervention réalisée par l’association CPIE du Haut Doubs consistait à cuisiner de la soupe avec divers légumes provenant du jardin du CPIE. Les épluchures ainsi obtenues ont servi par la suite à expliquer le processus de compostage. Un moment éducatif et convivial. C’est Élodie Parther du Sybert qui nous fait part de ses impressions:

Le début d’après-midi a commencé par une présentation individuelle d’une douzaine de femmes présentes et des professionnels sociaux et environnementaux. Chaque femme a présenté ses origines, son parcours et son arrivée à Besançon. C’est sur une note très émouvante que nous avons pu découvrir le combat de tous le jours de ses femmes qui ont pu s’adapter à un pays et une culture nouvelle.

Ensuite, nous nous sommes dirigés à l’espace cuisine pour l’atelier cuisine et aux fourneaux pour préparer la soupe.

Chacune a mis la main à la pâte : certaine lavaient, d’autres épluchaient ou encore d’autres découpaient les divers légumes mis à dispositions. C’est avec un élan d’entrain et de bon humeur que la soupe fut mise sur le feu. A la suite de la préparation, Isabelle Houg, animatrice du CPIE a présenté le compostage. Devant un regard très intéressé des femmes, l’ensemble des ingrédients pour faire un bon compost a été listé. Les femmes devaient classer dans le tableau, à l’aide d’images, ce qui se composte ou non. Une autre activité consistait à observer à la loupe les insectes constituant le compost. Cette intervention a été un moment fort, mêlant la stupéfaction, les fous rires et la découverte.

Après une explication de la procédure d’installation des composteurs en pied d’immeubles, quelques personnes ont semblé intéressées et seront donc susceptible de nous contacter ultérieurement.

La soupe étant cuite, l’heure de la dégustation est arrivée. Nous nous sommes réunis autour de la table et nous avons savouré ces instants pleins de convivialité et d’échanges. Puis chacun est peu à peu rentré chez lui, ramenant un peu de soupe, de nouveaux savoirs et de bons souvenirs.

Personnellement, il a été très intéressent d’être au plus prés de la population afin de promouvoir et sensibiliser les habitants à des éco-gestes. L’homogénéité de ce groupe de femmes est une force; chacune apportant sa culture, sa personnalité et son expérience. C’était une rencontre très constructive, une belle découverte, pour le groupe, mais pour nous aussi…