Programme des activités

6 Octobre :
9h-11h Français langue étrangère (Cours de conversation en français)
14h-17 permanence, 5 rue Durer

7 Octobre : Café des langues, 19h-21h, Brasserie de l’Espace, 1 Place de l’Europe à Planoise

9 Octobre : Atelier santé, 18h, 5 rue Durer

13 octobre : 14-17h permanence, 5 rue Durer

15 octobre : 9h-12h, participation au débat à la maison de quartier Mandela sur le thème du « Cancer du sein »

17 octobre : 17h30 Atelier cuisine « Biélorussie »

23 octobre : Nuit des étudiants, la Rodia, se renseigner auprès de Tanja

27 octobre : 14h-17h : permanence, 5 rue Durer

31 octobre : Exposition (se renseigner auprès de Tanja)

A Fourg autrefois – Chemins d’ici et d’ailleurs

A Fourg, petit village non loin de Quingey, a lieu tous les 3 ans une sympathique manifestation « Fourg autrefois ». Durant deux jours un village est reproduit dans la foret de Chaux avec les costumes et activités du début du XXème siècle.

Cette année, les 5 et 6 juillet 2014, un « chemin d’ailleurs » a été proposé pour donner à voir et entendre des chants et danses traditionnels d’autres pays.


C’est dans ce cadre que l’association Miroirs de Femmes reflets du monde présentait, notamment, des chants slaves et des musiques africaines.

Sur ce même chemin et malgré quelques gouttes de pluie, on pouvait s’envoler quelques minutes pour Tahiti, vibrer avec les danseuses de flamenco et apprécier costumes et danses turques.

Sur les « chemins d’ici » aussi on pouvait applaudir des danses en crinoline la chorale du village ou l’ambiance gouailleuse d’un cabaret d’époque, ainsi qu’un étonnant jongleur de bulles de savons.

Pas loin de l’église lilliputienne et de son clocher typique, une petite école dans la forêt était même reconstituée.

Pour les savoirs faire manuels, les « bohémiens » et leurs vanneries avaient installé leur campement à l’entrée du village tandis que plusieurs artisans nous contaient et montraient les savoirs ancestraux : du maréchal ferrant au sabotier en passant par le fromager, le meunier, entre beaucoup d’autres, sans oublier les râpeuses de choux pour préparer la choucroute !

Cette joyeuse fête villageoise rétro est une belle occasion de célébrer et unir les différentes générations et origines, entre mémoires et patrimoine, traditions et ouverture, bref de la culture au sens large du terme et au pluriel, car il y avait aussi d’anciennes machines agricoles en action dans les champs voisins.