Migration et rapport à l’autre - Agir

Sommaire

Agir…

Face à cette situation inédite de la migration, tant au niveau mondial que dans chaque pays, on peut heureusement entendre des prises de positions citoyennes assez nouvelles, courageuses et cohérentes, et qui prennent de l’ampleur. Elles argumentent à la fois sur le plan des principes et sur le plan du réalisme .
Sur le plan des principes. «Prendre conscience des conséquences intolérables de la politique suivie depuis plus de trente ans et qui va en se radicalisant. Par exemple : là ou certains voudraient voir dans les migrants clandestins des « délinquants » ou des « criminels », affirmer la liberté de circulation comme un droit de l’homme inaliénable. Les immigrés clandestins ne devraient pas être considérés comme des criminels. Personne ne quitte son pays pour chercher du travail dans un autre à moins d’être désespéré ».
Sur le plan du réalisme, il faut tenter de déconstruire les idées toutes faites sur l’immigration, qui résultent de ce que, depuis trente ans, le discours officiel a systématiquement martelé que la fermeture des frontières et la répression étaient la seule politique possible. Il faut faire admette aux opinions publiques européennes que les migrations sont une donnée inéluctable (7) .
Ainsi le réalisme n’est pas forcement contradictoire avec le respect des principes. Il est possible de maintenir un équilibre – une tension positive – entre une « éthique de la responsabilité » et une« éthique de la conviction ». (8)

Michel Brugvin

 

 

Partager cette page :
  • État des migrations internationales

    La population des pays pauvres continue de s’accroître, tandis que celle des pays riches stagne et vieillit. Dans les années qui viennent, des migrants en provenance de pays pauvres continueront d’affluer vers les pays les plus riches, qui auront besoin de main-d’œuvre.

  • Les enfants migrants dans le monde

    On estime qu’aujourd’hui, environ un tiers des migrants sont des enfants ou des jeunes de moins de vingt ans. Ils représentent une proportion de plus en plus forte du flux total annuel de migrants en provenance des pays en développement.

  • Qu’est-ce qu’un migrant ?

    Un migrant est une personne qui se déplace entre son pays et des pays étrangers, ou qui rentre dans son pays depuis l’étranger. Les raisons de la migration peuvent être diverses.