Conférence d'Emmanuel Terray: Le travail des sans papiers

Le rôle du travail des sans papiers dans l'économie.

Ecouter la conférence:

Cette conférence a eu lieu à Besançon le samedi 14 juin 2008.

Partager cette page :
  • De Pologne, d'Italie, d'Espagne : Moncley terre accueillante

    A son échelle, Moncley participa au grand mouvement national qui vit la France accueillir entre 1921 et 1931 au moins 1,2 million d'étrangers.

  • Immigration et travail à Besançon (depuis 1945)

    Depuis la 1° Guerre mondiale, événement fondateur sur cette question, et jusqu’aux années 70, l’appel à la main d‘oeuvre étrangère a été une constante de l’économie française. Besançon n’échappe pas à la règle.

  • M. X a fui le Darfour

    Il n’y a pas eu de jugement. Après avoir été torturé, j’avais signé des aveux, cela suffisait. J’ai payé 1300 dollars pour aller à Tripoli. Pour le voyage en bateau, j’ai donné 2000 dollars.

  • M…. est arrivée du Liban en 2007

    M…. est arrivée du Liban en 2007 avec un visa touristique d’un mois pour rejoindre son mari libanais, qui vivait à Besançon depuis 8 ans, et où il travaille dans le social.
    Son mari avait demandé le regroupement familial, qui lui a été refusé, son salaire étant trop bas, les conditions n’étaient donc pas remplies.

  • « On a payé un passeur 5000 euros … »

    Avec son mari, ils vivent dans l’angoisse d’un 3° refus et d’un éventuel nouveau départ, alors que leurs 2 enfants, nés ici, ne connaissent que Besançon.

  • Immigrés d'Afrique du Nord à Besançon, d'après le mémoire de maîtrise de Abdelaziz Metyar (1991)

    On ne peut confondre les Algériens, les Marocains et les Tunisiens sous peine de simplifier excessivement l'histoire de l'immigration

  • Je ne pensais pas que je partirais pour toujours

    Je suis née à Supersano à 40 km de Lecce dans les Pouilles au sud de l’Italie. Supersano est un village de 5 000 habitants où entre 11 et 15 ans j’ai surtout appris à broder, mais de temps en temps j’allais aussi ramasser des olives.