De l'Algérie à Besançon

Découvrez un panorama de la présence algérienne à Besançon et des nombreux liens avec l'Algérie à travers un ensemble de témoignages et de contributions présents sur le site.

Note historique

L'Algérie depuis l'indépendance

L'évolution de l'Algérie depuis son indépendance est marquée par des mutations considérables, que ce soit du point de vue démographique (la population est passée de 10 millions à 37 millions d'habitants)
Lire la suite

Les Algériens à Besançon

Algérie : témoignage de M. Merzoug Hakkar

Merzoug Hakkar est l'un des premiers Algériens arrivés à Besançon. C'était en 1957. Il témoigne ici de son parcours et de l'accueil qu'il a reçu.
Lire la suite

En 1952, M. Lazhari Khaoua quitte l'Algérie et arrive à Besançon

Lazhari Khaoua, arrivé parmi les premières vagues de travailleurs immigrés algériens, a connu les grandes difficultés des nouveaux installés.
Lire la suite

Elles sont venues d'Algérie

Elles sont venues d’Algérie rejoindre leur mari, après avoir « grandi là-bas »
Lire la suite

Les casemates (1945-1956)

Les premiers algériens venus travailler à Besançon après la guerre de 1945 ont logé dans ces fortifications rue d'Arène jusqu'à ce que la Municipalité les fasse murer en 1956 après la construction du foyer d'hébergement de la rue Clémenceau.
Lire la suite

Une vie mouvementée

A. est née en 1951 en Algérie, à Sidi Bel Abbès. Elle a trois frères et six sœurs dont une qui est décédée. Lorsqu’elle était jeune, elle est allée à l’école maternelle Gaston Julia puis à l’école Pasteur, à Sidi Bel Abbès.
Lire la suite

« On m’appelait la veuve »

Mon mari a pris sa retraite, il venait tous les deux ans mais il restait plus longtemps. Entre trois et cinq mois. Un jour, il m’a proposé de venir en France pour un mois de vacances.
Lire la suite

C'était une véritable loterie, mon départ d'Algérie

D. est secouée par le fou rire en essayant désespérément de retrouver sur le téléphone portable les photos que son mari vient de prendre au bled (Guelma).
Lire la suite

Etudiant algérien à Besançon (1960-63)

Mon premier contact avec Besançon a eu lieu il y a exactement cinquante ans, presque jour pour jour, à l’aube d’un matin froid du mois d’Octobre 1960 en débarquant à la gare (Besançon Viotte) par le train de nuit de Marseille.
Lire la suite

Les associations algéro-bisontines

D'après Vincent Joseph, « La scène associative algéro-bisontine », Quand Besançon se donne à lire. Essais d'anthropologie urbaine
Lire la suite

Les harkis

Algérie : en savoir plus sur les harkis

La guerre d’Algérie (1954-1962) a été un choc extraordinairement profond, pour l’Algérie bien sûr mais aussi pour la France. Elle a laissé des traces fortes, et le plus souvent douloureuses, dans les mémoires.
Lire la suite

Algérie : le problème des Harkis vu par la presse

La presse est discrète sur le problème des harkis. Une brève mention dans Le Comtois permet d’apprendre qu’à la mi-juillet « 160 algériens se trouvent au camp du Valdahon.
Lire la suite

Algérie : mon père était Harki

Je m'appelle Nora Dahmane et je suis fille de harki. L’intégration a été difficile. Nous, les harkis, on ne nous aime pas parce qu’on nous dit qu’on est des traîtres.
Lire la suite

M. Labbaci, ancien harki, plaide pour la réconciliation

M. Labbaci évoque son passé de harki et plaide pour une réconciliation, plus de quarante ans après la fin de la guerre d'Algérie.
Lire la suite

Les rapatriés

Note historique: Les pieds noirs d'Algérie

L’expression « pieds-noirs » est tardive. Son origine est discutée : allusion aux chaussures portées par les colons, qui les distinguaient des pieds nus des Musulmans ?
Lire la suite

"Oran, ma ville retrouvée"

J'ai retrouvé mon agenda de l'année 1962
Deux lignes seulement, et peu de traces d’émotion, pour le jour du départ d’Algérie, le 11 août…
Lire la suite

Retour de Mme Stora à Constantine 1990 (vidéo)

Madame Stora et sa fille Annie retrouvent la ville où elles ont vécu et qu'elles aiment encore, Constantine.
Lire la suite

Ici, là-bas

Devenir français, est-ce juste obtenir des papiers ?

La culture française m’a toujours imprégnée, avant même mon installation en France il y a deux décennies de ça.
Lire la suite

Etre un français d’origine algérienne en France

Cette double culture, c'est une richesse, avant je le vivais comme un fardeau
Lire la suite

L'année de ses quarante ans

Alger menaçante, Alger dangereuse. Des hommes et des femmes tombent. L'histoire bascule. Des Français sont assassinés dans l'exercice de leur fonction et les portes des ambassades se referment
Lire la sutie

Mes souvenirs sont des pigments liquides

Accoudée au zinc du bar de l’université, une beauté kabyle avale un verre de bière. Nous avons, elle et moi, un point commun.
Lire la suite

Mon joyeux exil à Besançon

Une étudiante algérienne exprime son bonheur d'avoir pu étudier à Besançon. C'est l'occasion pour elle de parler de sa ville d'origine, Saïda.
Lire la suite

Mon pays d'origine: la France ? l'Algérie ?

Curieux destin que le mien. Je suis née en France. Mon enfance était celle de toutes les petites filles. Puis un jour de mes neuf ans sans que je n’y comprenne rien -mes soeurs non plus d’ailleurs-, on a pris le train et le bateau. On partait pour l’Algérie en laissant tout derrière nous.
Lire la suite

Nous sommes en France, donc il faut épouser la France

Fatima tenait absolument à témoigner de son parcours de vie. De son petit village du nord algérien à sa vie en France. Elle voulait absolument témoigner.
Lire la suite

Culture

Amor Hakkar, cinéaste

Amor Hakkar est né à Kenchela en Algérie en 1958. Arrivé en France à l'âge de six mois, il a grandi Cité des Founottes et vit toujours à Besançon.
Lire la suite

Bruno Medjaldi, artiste peintre

C'est une respiration permanente, profonde et régénératrice que s'est offert le parc des expositions de Micropolis l’été 2008. Une fresque au format imposant -7m de long sur 3m de haut- orne désormais un des halls d’entrée de ce lieu.
Lire la suite

Couleurs solides

S'ils ne sont pas exempts de regret, d'amertume, de critique, de déception, ces textes, qui disent le lien Algérie-France, méconnaissent la haine.
Lire la suite

Cœurs sans soucis...

Je suis né à Beauvais dans l’Oise le 19 mars 1959. De père algérien et de mère algérienne, natifs tous les deux de Biskra dans les Aurès où ils se sont mariés en 1955. Mon grand frère Fayçal est né dans cette ville.
Lire la suite

Fayçal Salhi, musicien

Des guns and roses à titi robin, il n’y a qu’un oud, celui de Fayçal Salhi. Arrivé dans la musique par des riffs rock, il est l’auteur aujourd’hui d’une musique aux accents du monde, un jazz oriental qui fleure bon le voyage avec son groupe le Fayçal Salhi Quintet. Fayçal est né à Kenchla en Algérie en 1979.
Lire la suite

Je suis assis dans un grand fauteuil Algérie-France : Entretien avec Kader Attou

Les débuts de la compagnie de Kader Attou, Accrorap.
Lire la suite

La maison de l'être

Né en Algérie, à Bouira, dans une famille kabyle, l'univers linguistique de Farid Ammar Khodja, 55 ans est constitué par le berbère, le français, l'arabe et, pour des raisons plus strictement universitaires, l'anglais.
Lire la suite

Rafik Harbaoui, conteur

Rafik Harbaoui est un conteur bisontin, un conteur du monde. Il est aussi ponctuation. Celle qui sert à unir deux mots liés formant un mot composé comme dans grands-parents, Aller-retour ou formant un passé à recomposer. Qui suis-je ? je suis, je suis…le trait d’union bien sûr.
Lire la suite

Rafika, deux cultures, "une forme d'entente"

Rafika Hakkar est une chanteuse née à Besançon. Elle a passé son enfance dans ce qu'on a appelé les baraquements, avant que ne soit construite, vers 1968, la cité des Founottes.
Lire la suite

Sorahia, danse orientale

Par ses compétences -entretenues et enrichies d’années en années- et son enthousiasme communicatif, Sorahia participe au renouveau de la danse orientale.
Lire la suite

Archives bisontines de l'immigration (catalogue Odysséo)

Ouverture du Consulat d’Algérie
Lettre du consul d'Algérie à Besançon du 24 octobre 1969, informant le maire de la ville de Besançon de l'ouverture du consulat ; et réponse du maire de Besançon.
Lire la suite

Accueil des Travailleurs étrangers-Bilan d’activité de l’AATEM du 23 juin 1975
Bilan d'activité de l'AATEM (Association d'accueil aux travailleurs étrangers et migrants) pour la période de juin 1974 à juin 1975.
Lire la suite

A découvrir sur le site de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Un dossier thématique sur l’immigration algérienne en France
La présence algérienne en France s’inscrit désormais sur plus d’un siècle d’une histoire singulière. Les Algériens nourrissent un flux migratoire précoce et important de coloniaux vers la métropole dès la seconde moitié du XIXe siècle. Ni Français, ni étrangers jusqu’en 1962, les Algériens sont tour à tour "indigènes", "sujets français" puis "Français musulmans d’Algérie". Cette immigration qui ne dit pas son nom connaît pourtant bel et bien les difficultés de l’exil et, fait inédit, impulse de la métropole le combat pour l’indépendance.
Lire la suite

L'exposition Vies d’exil - 1954-1962. Des Algériens en France pendant la guerre d’Algérie
Travail, école, logement, engagement politique et syndical, vie culturelle et intellectuelle... cette exposition propose un focus sur les multiples facettes de la vie quotidienne des Algériens en France pendant la Guerre d'Algérie.
Lire la suite

Partager cette page :