1800-1914

1800-1914

Dans la première moitié du XIXe siècle, Besançon connaît une période de stagnation. La Révolution l’a privée de son rang de capitale provinciale et, ainsi, de ce qui avait été le moteur de l’essor urbain du XVIIIe siècle. La ville vit alors repliée sur elle-même et les distractions y sont rares. En outre, depuis 1815, le rôle militaire de Besançon ne cesse de s’accroître. Si les soldats amènent une certaine animation dans les rues, ils ne contribuent pas à un développement des activités fondamentales. Du 18e rang des villes françaises en 1801, la capitale comtoise passe au 25e rang en 1851, bien qu’ayant gagné 11 000 habitants.
Cet accroissement de population est dû à la seule immigration. Les chiffres du recensement de 1846 permettent de mettre en évidence les nationalités de ces étrangers : il s’agit de Suisses, d’Allemands et d’Italiens . Dans le même temps, Besançon, de par sa position de carrefour, attire des réfugiés espagnols, Juifs d’Europe Centrale et polonais qui fuient leurs terres d’origine et désirent s’établir en France, un pays qui est considéré à l’époque comme le pays des libertés. Certains ont même marqué la ville de leur empreinte comme les juifs Lipmann et Veil-Picard.
Petit à petit, la cité s’étend, elle perd son caractère rural et viticole et connaît un début d’industrialisation. Sous l’impulsion de travailleurs venus de Suisse , l’horlogerie se développe. Les locaux s’approprient rapidement cette activité qui devient la spécialité de Besançon.
Avec le Second Empire (1852-1870), Besançon entre, comme l’ensemble du pays, dans une période d’expansion. Outre l’horlogerie, d’autres secteurs connaissent une certaine croissance : la métallurgie, l’industrie automobile et surtout le textile, grâce notamment à l’usine fondée par le comte Hilaire de Chardonnet aux Prés de Vaux.
La ville commence à s’étendre : les fermiers de Saint-Claude , les jardiniers des Chaprais et les bûcherons des Chailluz sont petit à petit intégrés dans le tissu urbain. Les premiers travaux d’agrandissement ont lieu : on détruit certains remparts, on modernise certains quartiers, on construit un aqueduc pour amener l’eau depuis les Sources d’Arcier etc..
Même si Besançon reste, tout au long de cette période, une ville moyenne qui a plus l’air d’un chef-lieu de département que d’une capitale régionale, elle continue néanmoins d’attirer des étrangers. En 1872, une agence consulaire italienne est créée tandis qu’un Consulat de Suisse apparaît en 1874. A la veille de la guerre, les étrangers sont en majorité suisses et italiens mais on note également la présence de garçons de café allemands et autrichiens, d’étudiants russes et de religieuses du Proche-Orient.
A tort, les mouvements migratoires qui ont eu lieu durant cette période nous semblent bien loin : en effet, de nombreux descendants, souvent de troisième ou de quatrième générations, s’attachent aujourd’hui à reconstruire l’histoire de leurs aïeux , leur donnant ainsi une certaine actualité.

Frédéric Spagnoli (Docteur en Italien et docteur en Sociologie et petit-fils d'immigré italien)

Contexte français (Film de la Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration)
Histoire de l'immigration en France

Découvrez l'histoire de l'immigration dans le Doubs de 1850 à 1950.
Histoire de l'immigration dans le Doubs



La « Grande Émigration » des Polonais (1830)

Depuis fort longtemps, la France est une terre d’accueil pour ceux qui ont fui leur pays en raisons des menaces qui pesaient sur eux et leur famille,

Lire la suite 



Présence étrangère dans les entreprises de Besançon : un instantané du 4 mars 1913

Fin 1912, le ministre de l’Intérieur demande aux préfets de lui établir un rapport sur les entreprises installées en France qui appartiennent à des étrangers ou/et qui emploient des étrangers.

Lire la suite 



Le « député musulman » de Pontarlier et le recrutement des soldats coloniaux

Durant les dernières années du XIXe siècle, Philippe Grenier , député du Doubs (Pontarlier), propose de faire appel aux troupes coloniales pour compenser l’isolement stratégique de la France face à l’Allemagne.

Lire la suite 



Démographie et immigration

L'accroissement de la population de Besançon au 19ème siècle est essentiellement dû à l'immigration : migrations de la campagne à la ville, venue d'horlogers suisses, d'Italiens ou d'Allemands (voir ci dessous l'accès en ligne aux registres de déclaration de résidence 1888-1889)

Lire la suite 



La communaute italienne de Besançon au XIXe siècle

Les contextes économiques et démographiques favorisent les flux migratoires de l'Italie vers la France. A Besançon, de grands chantiers urbains attirent une migration saisonnière d'ouvriers italiens.

Lire la suite 



Polémiques à propos des colonies

Selon les époques, la Gauche et la Droite ont chacune défendu ou pourfendu le colonialisme. Quelques rappels historiques permettront peut être d'éviter les idées simplistes.

Lire la suite 



Politiques d'immigration au début du XIXème siècle

En 1804, le code civil introduit le droit du sang : celui qui est né de parents français est Français.
Débute alors la longue histoire de la définition de qui est Français et qui est étranger, des modalités de passage d'un statut à un autre et des droits qui sont attribués.

Lire la suite 



Italiens: de l'Antiquité à 1850

Les premiers migrants identifiés venus de la péninsule italienne sont les Romains Ils font de Besançon la capitale de la Séquanie.
A la Renaissance, Besançon devient une ville-carrefour pour les marchands transalpins.

Lire la suite 



Passé et présent de la communauté juive de Besançon

L'implantation juive à Besançon, passée et présente, marque des territoires différents ; à la boucle du Doubs, territoire de l'économie, de la finance s'oppose l'espace du religieux, de la vie communautaire autour de la synagogue, des anciens cimetière et « quartier juif » médiévaux.

Lire la suite 



Philippe Grenier, le député musulman de Pontarlier

Philippe Grenier est un personnage hors du commun dans la vie franc-comtoise. Il s’était converti à l’islam quelques années avant d’être élu député de Pontarlier. Il s’opposait à la consommation d’alcool pour des raisons médicales…

Lire la suite 



L'immigration suisse et l'horlogerie

Ce sont des réfugiés suisses qui, à la fin du 18ème siècle, ont fondé l'industrie horlogère à Besançon. Dans la deuxième moitié du 19ème siècle, Besançon deviendra la capitale de la montre française.

Lire la suite 



"C'est moi, c'est l'Italien !"

Après plusieurs séjours en Italie consacrés entre autres aux recherches généalogiques, je peux affirmer aujourd'hui que la famille Sinibaldi est présente depuis le milieu du XVIIIème siècle dans le village de Rocca di Roffeno.

Lire la suite 



Admission à domicile de Saler Gerteis

Le Code Civil institué en 1803 définit trois statuts pour les étrangers. l'Admission à domicile présente des avantages jalousés par les nationaux.

Lire la suite 



Bibliographie

Migrations suisses, réfugiés, réfugiés allemands, espagnols, polonais

 

Lire la suite 



Italiens: Développement de l’immigration de masse à partir de 1850

Au 19ème siècle, le nombre des Italiens à Besançon ne cesse de croître. En 1872, un consulat d'Italie est créé.
A la fin du siècle, des tensions se font jour entre ouvriers italiens et français.

Lire la suite 



Entreprises employant des étrangers dans l'arrondissement de Besançon vers 1912-1913

Nom des entreprises, nombre de salariés, nombre et nationalité des étrangers

Lire la suite