1929, la place des étrangers dans les syndicats

En 1929, comme lors de chaque crise économique, on assiste à une forte montée de la xénophobie. Les syndicats ne sont pas épargnés.

 

Document de 1929.

Tract syndicats ouvriers

Ce document est une réponse aux radicaux qui dans le cadre de la campagne des municipales avaient refusé d'inscrire dans leur programme une Maison du Peuple au motif notamment que les syndicats étaient formés pour une bonne part d'étrangers.
C'était avant le début de la crise qui allait provoquer une très forte poussée de la xénophobie (cf mon livre du Noir au Rouge, ed Cêtre). Mais déjà la CGT était sur la défensive.

Partager cette page :