1939-1945

1939-1945

Deuxième guerre mondiale.
En mars 1940, selon le ministère de la Guerre, se trouvaient en France 68 500 soldats d’Afrique noire et 340 000 soldats venus d’Afrique du Nord (maghrébins et pieds-noirs).
En 1945, les pertes totales s’élèvent à 16 000 Maghrébins et 21 500 Africains d’Afrique noire.
Elles furent particulièrement importantes dans notre région comme le montrent les 1633 tombes musulmanes recensées dans le Doubs.

Dès le début de la guerre les autorités françaises se méfient des réfugiés espagnols. En effet, on craint que leur regroupement ne favorise la propagande communiste.
Dans la Résistance franc-comtoise, immigrés italiens, espagnols, suisses s’engagent. Durant l’occupation allemande de 1941 à 1944, une centaine de résistants furent fusillés à la Citadelle de Besançon, parmi lesquels les patriotes luxembourgeois Marcel Servé et Pierre Engels.

Contexte français (Film de la Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration)
Histoire de l'immigration en France

Découvrez l'histoire de l'immigration dans le Doubs de 1850 à 1950.
Histoire de l'immigration dans le Doubs



Note historique : les "troupes coloniales" en 1914 et en 1945

Note historique sur les Maghébins, "Sénégalais" et pieds noirs engagées dans l'armée française dans les deux guerres mondiales.

Lire la suite 



Deux résistants luxembourgeois Marcel Servé et Pierre Engels

Durant l’occupation allemande de 1941 à 1944, une centaine de résistants furent fusillés à la Citadelle de Besançon, parmi lesquels les patriotes luxembourgeois Marcel Servé et Pierre Engels.

Lire la suite 



Italiens: La Seconde Guerre Mondiale, une situation ambiguë

Très peu sensibles à la propagande du régime, peu de migrants s’en vont combattre aux côtés des fascistes. Par contre, nombreux sont ceux qui s’engagent pour la France.

Lire la suite 



Les républicains espagnols dans la Résistance

Lorsqu’ils se lancent dans l’action, les Espagnols prouvent qu’ils sont des combattants hors pair dont la valeur finit par en imposer aux autres résistants.

Lire la suite 



Le recours aux troupes coloniales

Pendant la guerre de 39-45, plus de 20 000 hommes originaires d'Afrique du Nord sont morts pour la France.

Lire la suite 



Un citoyen suisse dans la résistance française

André Montavon naquit le 26 octobre 1919 en Suisse, à Cœuve, un village situé aux environs de Porrentruy. Son père était instituteur. Lorsque le second conflit mondial éclata, le jeune André faisait ses études en France.

Lire la suite 



Les étrangers sous surveillance

Dès le début de la guerre les autorités françaises se méfient des réfugiés espagnols. En effet, on craint que leur regroupement ne favorise la propagande communiste.

Lire la suite 



Itinéraire d'Alphonse Bachetti

Le périple accompli fut celui d’un bûcheron d’origine italienne, combattant volontaire étranger, qui fut de toutes les campagnes, ralliant De Gaulle à la première heure.

Lire la suite 



Italiens dans la Résistance franc-comtoise

On est frappé par la profondeur du nationalisme français de certains immigrés, italiens et espagnols. Ce patriotisme ardent dans ses manifestations offre à la Résistance un terreau de choix.

Lire la suite