Le recours aux troupes coloniales

Pendant la guerre de 39-45, plus de 20 000 hommes originaires d'Afrique du Nord sont morts pour la France.

C’est la prise de conscience du déséquilibre démographique croissant entre France et Allemagne qui a conduit à avoir recours, comme l’écrivait dès 1912 le quotidien Le Petit Comtois, aux “inépuisables réserves d’hommes que nous fournirait notre empire colonial”.
Pendant la Première guerre mondiale on estime à 60 000 le nombre de soldats musulmans morts pour la France. De 1939 à 1945 les pertes des Nord-Africains s’élèvent à plus de 20 000 hommes.

tombesElles furent particulièrement importantes dans notre région comme le montre le nombre de tombes musulmanes recensées dans le Doubs :
-    Nécropole nationale de Rougemont : 1 252
-    Carrés militaires :
• Besançon : 4 à Saint-Ferjeux - 42 à Saint-Claude
• Pays de Montbéliard :    17 à Montbéliard, 7 à Villars les Blamont
• Baume les Dames : 11
S’agissant de la Première Armée Française, il n’est pas possible de savoir combien de Pieds-Noirs furent tués sur notre sol comtois.

Extrait de "les Nord-Africains à Besançon", éd Ville de Besançon juin 2007

> Dossier de la Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration: 1940 : des coloniaux dans l'armée régulière et dans la Résistance

Partager cette page :