Note historique : les "troupes coloniales" en 1914 et en 1945 - 1942-1944 : Afrique du Nord et Italie

Sommaire

1942-1944 : Afrique du Nord et Italie
* En novembre 1942, à la suite du débarquement allié au Maroc et en Algérie, l’armée française d’Afrique du Nord, jusqu’alors fidèle à Vichy, bascule dans le camp allié. Les relations entre cette armée et les troupes gaullistes de Leclerc qui arrivent de Libye et Tunisie (et comptent elles aussi de nombreux indigènes) restent assez longtemps fraîches, malgré le combat commun contre les Allemands, rejetés de Tunisie.
* 130 000 hommes de l’Armée d’Afrique, maghrébins, pieds-noirs, métropolitains, constituèrent, sous le général Juin, le CEFI (corps expéditionnaire français en Italie), qui se battit avec héroïsme, et de lourdes pertes (6000 à 10 000 tués), au Monte Cassino et sur le Garigliano notamment, fin 1943 - juin 1944, au côté des Américains, des Anglais et des Polonais.
Le CEFI comprenait
- la 1re DMI (division de marche d’infanterie, ancienne 1ère Division Française Libre) du général Brosset,
- la 2e DIM (division d’infanterie marocaine) du général Dody,
- la 3e DIA (division d’infanterie algérienne) du général de Montsabert,
- la 4e DMM (division marocaine de montagne) du général Sevez,
- le Groupement des Tabors Marocains du général Guillaume, 
- la 9e DIC (division d’infanterie coloniale) du général Magnan,
et quelques autres unités plus petites.

Partager cette page :
  • Les Soninkés

    Un peuple d’Afrique sahélienne, installé dans la haute vallée du Sénégal, et qui compte 1 à 2 millions de membres. Ils sont partagés entre le Mali (région de Kayes), le Sénégal (région de Bakel) et la Mauritanie.

  • Esclavage et colonisation

    Situation d’un homme privé de liberté, qui est devenu la possession d’un autre homme qui peut faire de lui ce qu’il veut,