Note historique : L'immigration portugaise en France

Sommaire

L’immigration portugaise en France est récente (la fin des Trente Glorieuses) et massive. Pourquoi cet afflux torrentiel en 1960-75 ? Pourquoi vers la France ?

Et pourquoi cette communauté de près d’un million de personnes est-elle, dans l’espace français, peu visible, peu perçue ?

 

Il y a 55 ans, les Portugais étaient 20 000 en France, 8èmes dans le classement des communautés étrangères. En 1962, ils étaient 50 000. En 1975, 759 000, soit la première communauté étrangère. En 1999, 555 000 (sans compter 236 000 binationaux).

Un peu d’histoire portugaise
On sait que le petit royaume du Portugal (moins d’1 million d’habitants !) fut, aux XVème-XVIème siècles,  le créateur d’un immense empire colonial, dont l’existence d’un monde lusophone (= parlant portugais) est aujourd’hui la trace bien vivante. Les Açores et l’île de Madère sont , dans l’Atlantique, comme des DOM-TOM du Portugal. Les Etats ou régions actuels qui sont les  héritiers de cet empire sont , en Amérique, le Brésil en Afrique,  l’Angola, le Mozambique, la Guinée-Bissau, les îles du Cap-Vert, les îles de Sao Tome et Principe ; en Asie, le Timor oriental, et deux villes où la trace portugaise s'efface,Goaen Inde et Macao en Chine.

Entré en décadence, comme l’Espagne, aux XVIIIème-XIXèmes siècles, le Portugal connut une vie politique agitée. Une république fut proclamée en 1910 ; instable, elle fut prise en main en 1928 par Antonio Salazar, qui installa un régime de dictature conservatrice et cléricale évoquant plus Pétain qu’Hitler. Ce régime dura jusqu’à la Révolution des Œillets de 1974. La population (environ 5 millions d’habitants vers 1900) était constituée majoritairement de petits paysans pauvres, donc logiquement enclins à l’expatriation.

Partager cette page :
  • Immigration et travail à Besançon (depuis 1945)

    Depuis la 1° Guerre mondiale, événement fondateur sur cette question, et jusqu’aux années 70, l’appel à la main d‘oeuvre étrangère a été une constante de l’économie française. Besançon n’échappe pas à la règle.

  • Le Portugal est son pays-émotion

    Paula, âgée alors de 11 ans, est arrivée en France, à Valentigney, en 1971, accompagnée de ses parents et de son petit frère de 4 ans. Elle venait du Portugal.

  • Jardins familiaux

    L’association Les Jardins familiaux existe à Besançon depuis 1896. C’est l’abbé Jules Lémire, député du Nord, qui est à l’origine de ce concept, rappelle Ludovic Ellena, permanent aux Jardins familiaux.

  • Un jour, il y a eu 2 contrats de travail pour l’étranger

    Je suis née au Portugal dans un petit village qui s’appelle Girabolhos en 1965. Nous sommes 5 enfants, 4 filles 1 garçon, 4 enfants nés au Portugal et la petite dernière née en France en 74 l’année où on est arrivés.

  • Portugal : témoignage de M. Da Costa

    M. Da Costa explique les raisons de son départ du Portugal pour Besançon, le 28 octobre 1964, et nous raconte ce qu'il a ressenti en arrivant.