Note historique : L'immigration portugaise en France - Une tradition d’émigration

Sommaire

Une tradition d’émigration
L’Eldorado des Portugais fut, pendant 4 siècles, le Brésil, où ils partirent comme colons, puis, après l’indépendance du Brésil (1822) comme immigrants.
Malgré un début d’industrialisation dans les régions de Lisbonne et Porto, le pays restait marqué par une agriculture routinière, nourrissant mal une paysannerie pléthorique. L’émigration vers le Brésil, les Etats-Unis, l’Amérique du Sud devint avant 1914 très importante. Près de 300 000 Portugais quittèrent leur petit pays entre 1910 et 1914.

Partager cette page :
  • Jardins familiaux

    L’association Les Jardins familiaux existe à Besançon depuis 1896. C’est l’abbé Jules Lémire, député du Nord, qui est à l’origine de ce concept, rappelle Ludovic Ellena, permanent aux Jardins familiaux.

  • Un jour, il y a eu 2 contrats de travail pour l’étranger

    Je suis née au Portugal dans un petit village qui s’appelle Girabolhos en 1965. Nous sommes 5 enfants, 4 filles 1 garçon, 4 enfants nés au Portugal et la petite dernière née en France en 74 l’année où on est arrivés.

  • Portugal : témoignage de M. Da Costa

    M. Da Costa explique les raisons de son départ du Portugal pour Besançon, le 28 octobre 1964, et nous raconte ce qu'il a ressenti en arrivant.

  • Immigration et travail à Besançon (depuis 1945)

    Depuis la 1° Guerre mondiale, événement fondateur sur cette question, et jusqu’aux années 70, l’appel à la main d‘oeuvre étrangère a été une constante de l’économie française. Besançon n’échappe pas à la règle.

  • Le Portugal est son pays-émotion

    Paula, âgée alors de 11 ans, est arrivée en France, à Valentigney, en 1971, accompagnée de ses parents et de son petit frère de 4 ans. Elle venait du Portugal.