Note historique : les Roms - Histoire

Sommaire

2) Histoire

L’histoire des Roms est extraordinaire. Elle peut être suivie par les textes, et par l’étude de la langue romani.
Leur contrée d’origine est en Inde, dans l’actuel état d’Uttar-Pradesh, vers Kannauj, sur le Gange, au NW de Kanpur(le noyau de leur langue est proche du sanscrit, de l’hindi).
Déportés de là au XI° siècle par le sultan Mahmoud de Ghazni, ils ont été vendus à des marchands persans. (nombreux mots persans dans leur langue).
Ils migrent vers l’Ouest à travers l’Asie mineure, l’Arménie. On les signale en Grèce (empire byzantin) vers 1300, à Zagreb en 1378, en Allemagne en 1407 , en France en 1427 (où on les appelle « Bohémiens », car ils présentent aux autorités un texte de protection de Sigismond, roi de Bohême), en Espagne en 1425.
Ils sont chaudronniers, marchands de chevaux, musiciens. Souvent nomades. Parfois, comme en Roumanie, réduits en esclavage.
Vers 1850-1900, libérés de l’esclavage, de nombreux Roms de l’Est migrent vers l’Ouest.
Ils suscitent déjà , plus que de la curiosité, la méfiance et l’hostilité (1912, en France : obligation pour les nomades de détenir un carnet anthropométrique d’identité).
1942-1945 : Ils sont, après les Juifs, l’autre peuple d’Europe que les nazis veulent faire disparaître. Le génocide anti-tzigane (les Tziganes disent : porraimos, l’engloutissement, ou : samudaripen, le génocide) tue au moins 240 000 personnes.
1989-1991 : la chute du communisme précarise leur sort en Europe de l’Est. Nouvelle vague migratoire vers l’Ouest, qui est en cours.

Partager cette page :
  • Qu'est-ce qu'un étranger ?

    Dans un monde marqué par les migrations, le terme d'« étranger » doit être défini précisément afin d'éviter toute incompréhension ou tout amalgame.

  • Les Roms en quelques lignes

    Ce mot remplace depuis quelques années le mot « Tsigane ». Il désigne un groupe humain qui a migré en 4 ou 5 siècles (XI°-XV°) de l’Inde du Nord, sa région d’origine, jusqu’en Europe .

  • Destin administratif

    « J'ai eu un passeport yougoslave puis un passeport serbe puis un passeport des Nations unies et bientôt un passeport kosovar... »

  • Tanja, un nouveau projet de vie

    Tanja Nikolova, Macédonienne, est arrivée en France en 2002. Journaliste dans son pays, elle s’est retrouvée ici comme « analphabète », ne maîtrisant pas du tout la langue française. Pour elle et sa famille c'est un nouveau parcours qui s'est ouvert ...

  • Europe de l'est : Yougoslavie et Kosovo : témoignages vidéo

    Le premier à être venu en France est Enver, en 74, suite à une offre d'embauche à l'ambassade de France en Yougoslavie.

  • Asile, 2008

    Ils sont arrivés de Bosnie, parce qu'ils étaient en danger de mort. Lui 23 ans, elle 22 ans avec un bébé de 18 mois et l'avenir n'était pas pour eux.

  • Europe de l'est : Rom de Macédoine , témoignage vidéo

    Monsieur Gola est originaire de Macédoine. Il a dû fuir son pays après avoir été le leader d'un mouvement de revendications rom, à la suite du renvoi du directeur d'une école d'un quartier Rom.

  • Guadeloupéenne et Vietnamienne

    « Je suis métisse... Ma mère avait trahi sa patrie. » Madame Lang témoigne de son enfance extrêmement difficile au Vietnam, jusqu'à son installation en Franche-Comté.

  • Classes reporters : Roms

    À nos amis roms
    Dans la peur, vous avez dû partir.
    Avec ce départ est venue la peine,