Note historique : les Roms - Histoire

Sommaire

2) Histoire

L’histoire des Roms est extraordinaire. Elle peut être suivie par les textes, et par l’étude de la langue romani.
Leur contrée d’origine est en Inde, dans l’actuel état d’Uttar-Pradesh, vers Kannauj, sur le Gange, au NW de Kanpur(le noyau de leur langue est proche du sanscrit, de l’hindi).
Déportés de là au XI° siècle par le sultan Mahmoud de Ghazni, ils ont été vendus à des marchands persans. (nombreux mots persans dans leur langue).
Ils migrent vers l’Ouest à travers l’Asie mineure, l’Arménie. On les signale en Grèce (empire byzantin) vers 1300, à Zagreb en 1378, en Allemagne en 1407 , en France en 1427 (où on les appelle « Bohémiens », car ils présentent aux autorités un texte de protection de Sigismond, roi de Bohême), en Espagne en 1425.
Ils sont chaudronniers, marchands de chevaux, musiciens. Souvent nomades. Parfois, comme en Roumanie, réduits en esclavage.
Vers 1850-1900, libérés de l’esclavage, de nombreux Roms de l’Est migrent vers l’Ouest.
Ils suscitent déjà , plus que de la curiosité, la méfiance et l’hostilité (1912, en France : obligation pour les nomades de détenir un carnet anthropométrique d’identité).
1942-1945 : Ils sont, après les Juifs, l’autre peuple d’Europe que les nazis veulent faire disparaître. Le génocide anti-tzigane (les Tziganes disent : porraimos, l’engloutissement, ou : samudaripen, le génocide) tue au moins 240 000 personnes.
1989-1991 : la chute du communisme précarise leur sort en Europe de l’Est. Nouvelle vague migratoire vers l’Ouest, qui est en cours.

Partager cette page :
  • Qu'est-ce qu'un étranger ?

    Dans un monde marqué par les migrations, le terme d'« étranger » doit être défini précisément afin d'éviter toute incompréhension ou tout amalgame.

  • Les Roms en quelques lignes

    Ce mot remplace depuis quelques années le mot « Tsigane ». Il désigne un groupe humain qui a migré en 4 ou 5 siècles (XI°-XV°) de l’Inde du Nord, sa région d’origine, jusqu’en Europe .

  • L'ex-Yougoslavie

    Dans le nord des Balkans, pas loin de la France (Belgrade est à peine plus éloigné de Paris que ne l'est Rome, 1 400 km contre 1100) ) a existé au XXème siècle, pendant 74 ans (1918-1992 avec une parenthèse en 1941-1945) un Etat nommé Yougoslavie.

  • Europe de l'est : Rom de Macédoine , témoignage vidéo

    Monsieur Gola est originaire de Macédoine. Il a dû fuir son pays après avoir été le leader d'un mouvement de revendications rom, à la suite du renvoi du directeur d'une école d'un quartier Rom.

  • Yougoslavie et Kosovo : Enver est arrivé en France en 1974 (vidéo)

    Le premier à être venu en France est Enver, en 74, suite à une offre d'embauche à l'ambassade de France en Yougoslavie.

  • Roms du Kosovo : Association PHRALIPE.

    Cette association, créée en 1999, au moment des événements au Kosovo, a pour but d’aider les Roms dans leurs démarches administratives, en lien avec les associations d’aide aux demandeurs d’asile à Besançon et dans toute la France.

  • Europe de l'est : Yougoslavie et Kosovo : témoignages vidéo

    Le premier à être venu en France est Enver, en 74, suite à une offre d'embauche à l'ambassade de France en Yougoslavie.

  • Exposition Empreintes : 4 histoires de vie

    Nos ancêtres ont traversé les frontières, nous vivons là, mais nous sommes d’ailleurs, intrinsèquement témoins, malgré nous, des espaces cultivés de nos aïeux.

  • Apatride : clandestinité forcée

    Selon la Convention de New York du 28/09/1954, le terme d’« apatride » s’applique à toute personne qu’aucun État ne considère comme son ressortissant par application de sa législation.