Note historique : les Roms - Géographie

Sommaire

3) Géographie

Les Roms sont la plus importante minorité transnationale d’Europe. Le centre de gravité du monde rom est l’Europe orientale et balkanique, mais les migrations vers l’Ouest ont été et sont importantes.
Les chiffres suivants sont tirés du « Monde » du 12 décembre 2007, lequel les a compilés de plusieurs sources (statistiques nationales, Conseil de l’Europe, Banque mondiale).

Turquie 1.9 million
Roumanie 1.8 million
Russie 725 000
Espagne 700 000
Bulgarie 650 000
Hongrie 600 000
Serbie 600 000
Slovaquie 420 000
France 400 000
Royaume-Uni 300 000
Tchéquie 225 000
Ukraine 225 000
Grèce 215 000
Macédoine 165 000
Italie 140 000
Allemagne 100 000
Suède 45 000
Bosnie 40 000
Pologne 40 000

On trouvera parfois des chiffres très différents : le chiffre officiel roumain est de 500 000, mais tout le monde sait qu’il résulte d’une forte sous-déclaration des Roms eux-mêmes. Parcourir la Roumanie ne laisse pas de doute sur le bon chiffre. Certaines sources donnent 400 000 Roms pour la Turquie. Pour l’Albanie, les chiffres varient entre 10 000 et 120 000. Pour les autres pays, il y a moins de divergences entre sources.
Il faut aussi prendre en compte les mariages mixtes, et le droit qu’a chaque personne à hésiter entre deux identités, ou à jouer avec elles.

Partager cette page :
  • Qu'est-ce qu'un étranger ?

    Dans un monde marqué par les migrations, le terme d'« étranger » doit être défini précisément afin d'éviter toute incompréhension ou tout amalgame.

  • Les Roms en quelques lignes

    Ce mot remplace depuis quelques années le mot « Tsigane ». Il désigne un groupe humain qui a migré en 4 ou 5 siècles (XI°-XV°) de l’Inde du Nord, sa région d’origine, jusqu’en Europe .

  • L'ex-Yougoslavie

    Dans le nord des Balkans, pas loin de la France (Belgrade est à peine plus éloigné de Paris que ne l'est Rome, 1 400 km contre 1100) ) a existé au XXème siècle, pendant 74 ans (1918-1992 avec une parenthèse en 1941-1945) un Etat nommé Yougoslavie.

  • Apatride : clandestinité forcée

    Selon la Convention de New York du 28/09/1954, le terme d’« apatride » s’applique à toute personne qu’aucun État ne considère comme son ressortissant par application de sa législation.

  • Tanja, un nouveau projet de vie

    Tanja Nikolova, Macédonienne, est arrivée en France en 2002. Journaliste dans son pays, elle s’est retrouvée ici comme « analphabète », ne maîtrisant pas du tout la langue française. Pour elle et sa famille c'est un nouveau parcours qui s'est ouvert ...

  • Europe de l'est : Rom de Macédoine , témoignage vidéo

    Monsieur Gola est originaire de Macédoine. Il a dû fuir son pays après avoir été le leader d'un mouvement de revendications rom, à la suite du renvoi du directeur d'une école d'un quartier Rom.

  • Europe de l'Est : un Rom de Macédoine contraint de fuir son pays (vidéo)

    Monsieur Gola est originaire de Macédoine; il a dû fuir son pays après avoir été le dirigeant d'un mouvement qui protestait notamment contre le renvoi du directeur d'une école d'un quartier Rom.

  • Yougoslavie et Kosovo : Enver est arrivé en France en 1974 (vidéo)

    Le premier à être venu en France est Enver, en 74, suite à une offre d'embauche à l'ambassade de France en Yougoslavie.

  • Classes reporters : Roms

    À nos amis roms
    Dans la peur, vous avez dû partir.
    Avec ce départ est venue la peine,