L'immigration turque dans les travaux universitaires bisontins (1982)

Sommaire

Au début des années 1980, la communauté turque de Besançon s'est agrandie. Cette « nouvelle » vague migratoire venue de l'est reste toutefois mineure au sein de la ville.

Alors que les difficultés économiques du milieu des années 1970 se font ressentir, Besançon reste attractive aux yeux des migrants et la capitale régionale est plus que jamais cosmopolite.

 

Aussi, les questionnements des étudiants bisontins d'alors se concentrent moins sur les raisons qui poussent à la formation de nouvelles vagues migratoires qu'aux conditions de vie, aux comportements et à l'adaptation possible des migrants au sein d'un nouvel environnement.
C'est à travers ces interrogations que s'inscrivent les travaux de Sibel Merter et de Yasemine Osman qui s'appliquent définir les difficultés rencontrées par les Turcs de Besançon et les solutions apportées à l’époque, tantôt selon un axe linguistique, tantôt d'un point de vue culturel et quotidien.

Partager cette page :
  • Les Kurdes en Turquie

    Sur 70 millions de Turcs, 15 millions environ sont kurdes. (Il sont 5 millions en Irak ; 6,5 en Iran, 1,5 en Syrie). Le Kurdistan turc est au sud-est de l’Anatolie . Capitale : Diyarbakir.

  • La laïcité en Turquie

    Elle a été imposée en Turquie par Mustapha Kemal, au pouvoir de 1922 à 1938.

  • Les Turcs en France

    Leur nombre est évalué à 400 000 environ (restés étrangers ou devenus français). C’est le sixième groupe d’origine étrangère résidant en France,