Le droit à la langue selon le statut

 

Selon la situation dans laquelle on se trouve, l'apprentissage du français peut être obligatoire ou non, payant, gratuit ou même rémunéré. Dans tous les cas il est la clé d'une bonne intégration.

  • Le droit à la langue pour les étrangers dits « primo-arrivants »

Les « primo-arrivants » sont les personnes dont la présence en situation régulière en France est inférieure à 2 ans.

Les personnes qui arrivent en France et qui signent le Contrat d’Accueil et d’Intégration (CAI) bénéficient d’une formation linguistique gratuite si leur niveau le nécessite. Les personnes peuvent ainsi suivre jusqu’à 400 heures de cours de français. Ce sont les résultats aux tests qui vont déterminer un certain nombre d’heures de formation ; cette formation est alors obligatoire et les personnes doivent passer le DILF (diplôme initial de langue française). Les exigences pour obtenir ce diplôme concernent essentiellement les compétences orales (comprendre et parler le français).

 

  • Le droit à la langue pour les étrangers installés depuis plus de 2 ans sur le sol français (quel que soit leur niveau de langue), et pour les étrangers dont le niveau est supérieur au DILF

Si ces personnes sont inscrites dans des démarches de recherche d’emploi et à Pôle-Emploi, elles ont la possibilité d’être orientées vers des formations linguistiques. Les stages rémunérés associent formation linguistique et techniques de recherche d’emploi notamment (formations intensives c'est-à-dire de 20 à 35 heures par semaine).

Si ces personnes ne recherchent pas d’emploi dans l’immédiat, elles peuvent contacter les structures d’animation de leur quartier pour s’inscrire dans le dispositif d’apprentissage du français ( 2 séances par semaine)

 

  • Les possibilités d’apprendre la langue pour les étrangers dont la demande de naturalisation a été ajournée parce que leur niveau de langue est insuffisant.

Ces personnes seront invitées à contacter les organismes agréés pour suivre une formation linguistique (voir les articles ci joint sur les organismes de formation)

 

  • Les possibilités d’apprendre la langue pour les étrangers dont la situation administrative n’est pas régularisée.

Ces personnes peuvent contacter les structures d’animation de leur quartier et les associations œuvrant dans ce domaine, notamment dans le cadre des Ateliers Socia Linguistiques qui prévoient des cours par groupes de niveaux ouvert à tous les habitants du quartier en fonction des places disponibles.

Pour s'inscrire il faut prendre contact avec les structures suivantes:

  • Planoise:

- Centre Nelson Mandela - 13 avenue Ile de France - Tel : 03 81 87 81 20

  • Palente:

- MJC de Palente - 24 rue des Roses - Tel: 03 81 80 41 80

  • Clairs Soleil:

- Maison de quartier des Clairs-Soleils - Tel: 03 81 50 69 93

  • Chaprais/Viotte

- ASEP - 22 rue Résal - Tel: 09 81 80 66 83

  • Montrapon/ Fontaine-Ecu

- Maison de quartier de Montrapon - 1 place de Coubertin - Tel: 03 81 87 82 80

  • Battant - Centre Ville

- Maison de quartier des Bains-Douches - 1 rue de l'école - Tel: 03 81 41 57 58

  • Saint-Claude

- Comité de quartier de St Claude - 5 rue Jean Wyrsch - Tel: 03 81 50 62 25

  • La Grette

- Maison de quartier de la Grette - 31 bis rue Brülard - Tel: 03 81 87 82 40

  • Saint Ferjeux

- Comité de quartier de Rosemont-Saibt Ferjeux - 1 rue Ducat - Tel: 03 81 52 42 52

 

Ou les associations

Association AGIR abcd - 31 bis rye Brûlard - Tel: 03 81 40 00 43

Association PARI - 5 avenue de Bourgogne - Tel: 03 81 51 43 07

- Croix Rouge - 123 Grande Rue - Tél: 03 81 50 92 04

- Association "Miroirs de femmes reflets du monde" -  5 Rue Dürer.

Partager cette page :
  • Les maisons de quartier et associations

    La Ville de Besancon soutient un dispositif d’apprentissage de la langue française pour le public migrant installé sur son territoire. Dans les 9 quartiers cités ci-dessous sont organisées des actions de formation linguistique. Ces formations ont lieu 2 fois par semaine et sont en général gratuites pour les adhérents. Des cours de différents niveaux sont organisés.

  • Les principaux organismes de formation

    Pour bénéficier de formation au sein de ces organismes sans en payer le coût, il faut avoir été orienté par un organisme prescripteur (OFII, Pôle Emploi, mission locale....)