Veiller à sa santé

Pour avoir des informations détaillées sur les thèmes abordés dans cette rubrique rendez-vous dans la partie POUR VEILLER A SA SANTE du livret de santé de l’INPES

Sur le lien internet
http://www.lasantepourtous.com/francais/pour-veiller-a-sa-sante/sommaire.htm

Le dépistage précoce de certaines maladies permet de les soigner le mieux possible, c’est l’objectif du Bilan de santé (p. 13).
Mais, dans tous les cas, mieux vaut prévenir que guérir : on peut se protéger et se soigner du VIH-sida (p. 15), des infections sexuellement transmissibles (p. 19), des hépatites virales B et C (p. 20) et de la tuberculose (p. 22).
La prévention pour une meilleure santé concerne aussi la vaccination (p. 24), le mode de vie (nutrition, activité physique, tabac, alcool, voir p. 25) et la contraception (p. 28).

Partager cette page :
  • Le médecin traitant

    Il faut choisir le médecin traitant par lequel on souhaite être suivi. C'est la condition pour être remboursé au mieux des frais de santé.

  • Santé mentale

    Aide psychologique ou psychiatrique, accueil, orientation, consultation, urgences : les bonnes adresses

  • Où consulter à Besançon?

    Bonnes adresses pour les médecins, les hôpitaux, les services spécialisés

  • Informations, orientation, accompagnement

    Les bonnes adresses pour obtenir des informations, se faire orienter, accompagner et où demander de l’aide en cas de problème pour se faire soigner ou pour obtenir une protection maladie :

  • La sécurité sociale de base

    Il faut d’abord demander la sécurité sociale « de base » ; c’est un droit pour toute personne vivant en France en situation régulière et depuis au moins 3 mois (sauf pour les demandeurs d’asile qui n’ont pas besoin de résider en France depuis au moins 3 mois pour y avoir droit).

  • Où consulter sans protection maladie et sans argent?

    Il existe des organismes où l’on peut se rendre sans condition et gratuitement :

  • Les assurances complémentaires

    On peut compléter sa sécurité sociale de base par une mutuelle, une assurance complémentaire payante privée ou la CMU et l'AME si on a de faibles ressources, pour payer une partie supplémentaire des frais de santé.