Le Printemps des Poètes au collège J. Brel de Vesoul

Utiliser la politique bien établie d’ouverture et d’accueil propre à l’établissement pour sensibiliser la population éducative et scolaire à l’éveil aux langues.

« Voyages imaginaires »

Intervenant : Philippe GODARD

Objectifs généraux pour l’établissement : Utiliser la politique bien établie d’ouverture et d’accueil propre à l’établissement pour sensibiliser la population éducative et scolaire à l’éveil aux langues

Faciliter l’inclusion des ENAF en créant un intérêt et une sensibilité aux langues ;

Proposer un projet culturel favorisant l’interdisciplinarité et l’ouverture à l’international ;

Mettre en valeur les langues d’origine de chaque membre de la communauté éducative et scolaire ;

Permettre aux enseignants de bâtir des taches enchâssant les activités de production écrite et production orale ;

Montrer aux enseignants, comment, à partir d’un tel projet, il est possible de valider des niveaux de compétence en langue ainsi que des items du Socle de compétence.

Objectifs plus spécifiques: Mise en œuvre des principes de la didactique du plurilinguisme

Inscrire la diversité linguistique et culturelle dans un projet éducatif pour tous les élèves en créant des espaces de contact entre les langues. Les enseignants et élèves deviennent des « passeurs de langues ».

Pour les élèves, cela représente :

Un pas vers la reconnaissance des langues dont les élèves allophones sont porteurs au sein de l’école ;

Un pas vers l’introduction de la diversité linguistique et culturelle comme outil de réflexion par les élèves monolingues ;

La liberté de se construire en tant que futurs locuteurs plurilingues.

Production envisagée

Une promenade déambulatoire dans le CDI ou l’établissement avec un audio-guide à la découverte des voyages imaginaires créés par les élèves.

Calendrier prévisionnel

Lundi 4 janvier et mardi 5 janvier : stage d’établissement

Lundi 4 janvier : intervention de Philippe Godard pour la présentation du projet à l’équipe pédagogique et une mise en activité des enseignants impliqués.

Mardi 5 janvier : le matin, intervention de Yoann Panier pour présenter l’aspect administratif et technique des MP3. L’après-midi, intervention de Mina Ait M’Bark pour présenter la plateforme e-twinning ainsi que des exemples de projets montés en collège.

Lundi 17 janvier après-midi : journée d’intervention de Philippe Godard, mise en place logistique des ateliers de travail élèves.

Jeudi 27 janvier : ateliers de travail avec les élèves d’une classe de chaque niveau, chacune de ces classes accueillant les élèves de la CLA.

Lundi 31 janvier : ateliers d’écriture par classe

Proposition d’interventions et d’animations, par Philippe Godard

L’animation proposée est fondée sur l’éveil aux langues, et prend en compte la dimension poétique à travers le thème du voyage. L’ouverture à la poésie et à l’ailleurs, aux langues et à la découverte, favorise l’interculturalité des élèves, le respect mutuel des cultures de nombreux horizons qui se rencontrent au collège – donc l’ambiance de travail scolaire à travers l’évasion que permet une approche fondée sur l’imaginaire.

En amont au travail, des ouvrages de Philippe Godard ayant trait à la découverte du monde et traduits en espagnol, italien, anglais et allemand ont été envoyés au collège Jacques-Brel, afin que les professeurs puissent éventuellement s’en servir, dans le but de faire un premier pas avec les élèves vers les interventions de janvier-février.

Le principe des ateliers pour une première journée d’intervention auprès des élèves

Quatre salles seront consacrées aux ateliers. Chaque atelier dure une demi-journée, et les élèves ne peuvent donc s’inscrire qu’à deux ateliers, un le matin et un l’après-midi. Ils auront donc une certaine possibilité de choix, certes limitée, mais néanmoins importante. Il nous semble préférable de privilégier une approche approfondie de deux thèmes plutôt que d’avoir un survol de quatre thèmes.


L’atelier calligraphie aurait pour but de découvrir des calligraphies différentes, afin d’éveiller à cet aspect des langues qu’est l’écriture. Les élèves découvriront les calligraphies du chinois, du devanagari (Inde), du grec ancien et de l’amharique (avec une incursion rapide dans le tamoul) avec Ph. Godard, de l’arabe avec deux jeunes filles du collège particulièrement compétentes. Cette intervention des élèves de la classe CLA constitue un aspect très important de l’interculturalité et de l’éveil aux langues dans un établissement dans lequel se côtoient des élèves issus de diverses origines culturelles, puisque les jeunes filles, en espérant qu’elles acceptent de nous expliquer la calligraphie en arabe, se retrouvent en position de valoriser leur culture d’origine. Les élèves seront incités à tracer eux-mêmes des caractères chinois ou des lettres dans différents systèmes d’écriture, voire à inventer le leur propre. Dans la mesure où nous aurions plusieurs intervenants pour cet atelier, il est tout à fait imaginable de le dédoubler.

L’atelier musical, animé par le professeur d’éducation musicale, permettra d’illustrer en images sonores les paysages imaginaires créés par les élèves. Ils pourront, par le biais d’instruments divers, provenant peut-être de leur propre milieu, imaginer un accompagnement musical du parcours mis en paroles dans l’audio-guide.

L’atelier paysage, animé par le professeur d’arts plastiques, évoquera l’art des paysages dans différentes cultures et fera des incursions dans les mondes imaginaires. On peut penser qu’il pourrait être abordé également le paysage des BD fantastiques, par exemple, en tout cas toutes sortes d’œuvres se prêtant parfaitement au thème des voyages imaginaires. Dans cet atelier, les élèves créeront eux-mêmes leur propre paysage imaginaire, qui pourra être réutilisé comme une base éventuelle pour l’atelier d’écriture de la seconde journée (voir ci-après).

Un atelier poésie et traduction pourrait se fonder sur des poésies dans les langues enseignées au collège et la tentative de résoudre les problèmes de traduction. Il faudrait pour cela choisir des poésies « simples » (au niveau du lexique et/ou de la syntaxe), en espagnol, anglais, allemand, italien, voire dans les langues parlées par certains élèves si ceux-ci en recherchent et tentent de nous les traduire et les expliquer. Puis, par tâtonnements, arriver à rendre les ambiances poétiques. Le but de cet atelier traduction poétique n’étant pas de rechercher la meilleure traduction possible, mais de faire comprendre, par tâtonnements, ce qu’est la recherche de la forme en écriture d’une part, la difficulté qu’il y a à passer d’une langue à l’autre d’autre part. Avec les professeurs concernés et Ph. Godard.

Nous pouvons concevoir d’autres ateliers. Un atelier découverte de l’Inde et du Guatemala (de l’Argentine et de Cuba), fondé sur les deux livres de la collection « Enfants d’ailleurs » - qui seront quatre puisque, en janvier, paraîtront « Argentine » et « Cuba » dans cette même collection, également dus à Philippe Godard (et à une coauteure italienne, Geraldina Colotti, pour « Cuba »). Dans cette dernière hypothèse, Ph. Godard apporterait des objets issus de ces divers pays et expliquerait certains aspects de la vie des enfants et des jeunes, en Inde et au Guatemala. L’idéal, pour cet atelier, serait une petite préparation préalable (situation géographique, étude ou survol d’un texte d’auteurs indien et guatémaltèque, voire argentin et cubain) en anglais et en espagnol. Mais même si cette préparation n’est pas possible, l’intervenant peut prendre cet atelier en charge entièrement seul.

La deuxième journée d’intervention : l’écriture

Les ateliers d’écriture se dérouleront cette fois par classe, donc par niveau. Les ateliers d’écriture se déroulant peu après la journée de présentation et d’échange, il ne semble pas nécessaire que les professeurs fassent travailler les élèves entre-temps, sauf s’ils le souhaitent bien entendu. En revanche, peut-être un travail de lissage sera-t-il nécessaire par la suite ? C’est toujours difficile à dire, mais en ce cas, on peut concevoir de le faire par voie électronique, ou alors par la Poste.

Evaluation

-> Au niveau du Socle, ce projet permet de valider des items des compétences du Palier 3:

Compétence 1 : maîtrise de la langue française

Lire : (ex :Adapter son mode de lecture à la nature du texte proposé et à l’objectif poursuivi)

Ecrire : (ex : rédiger un texte bref, cohérent et ponctué, en réponse à une question ou à partir de consignes données)

Dire : (ex : adapter sa prise de parole à la situation de communication)

Compétence 2 : La pratique d’une langue vivante étrangère

Parler en continu : (ex : décrire, raconter, expliquer)

Ecrire : (ex : écrire un court récit, une description)

Compétence 3 : maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication

Créer, produire, traiter, exploiter des données : (ex : traiter une image, un son ou une vidéo)

Compétence 5 : La culture humaniste

Situer dans le temps, l’espace, les civilisations : (ex : identifier la diversité des civilisations, des langues, des sociétés, des religions)

Compétence 6 : les compétences sociales et civiques

Avoir un comportement responsable : (ex : comprendre l’importance du respect mutuel et accepter toutes les différences)

Compétence 7 : autonomie et initiative

Faire preuve d’initiative : manifester curiosité, créativité, motivation à travers des activités conduites ou reconnues par l’établissement

-> Au niveau de la pratique d’une langue vivante étrangère, niveaux du cadre pouvant être validés :

Parler en continu : dans des situations sociales et scolaires, l’élève sera capable de

A1 /A2 (approfondissement de A1): reproduire un modèle oral

A2 : raconter une histoire ou relater un événement ; décrire un objet, une expérience

B1 : prendre la parole devant un auditoire, mettre en voix un texte

Ecrire : dans des situations sociales et scolaires, l’élève sera capable de

A2 : écrire un court poème

B1 : écrire un court récit, une description, un poème de brefs essais simples.

 

Pour en savoir plus

Partager cette page :
  • Choisir entre deux pays : hésitation ou déchirement ?

    Le site migrations incite les élèves de 4e du collège Diderot à écrire leur histoire

  • L’Orient à l’Occident tressé

    Les propos qui vont suivre ne prétendent pas avoir “valeur universelle”. Cependant,  s’ils sont l’expression d’un parcours personnel, ils renvoient aussi à une génération.

  • Aux rythmes des cultures : "A voix autres"

    Durant un mois, le centre Nelson Mandela à Planoise avec sa maison de quartier, sa médiathèque, le centre Martin Luther King et la médiathèque Aimé Césaire de Clairs Soleils ont vécu au rythme des langues. Retour sur ce mois riche en échanges.

  • Le legs et le socle

    Universitaire et écrivain, Jean-René Ovono Mendame a récemment soutenu une thèse de doctorat, à l'Université de Strasbourg II, intitulée « Écritures de la modernité dans le roman africain contemporain ».

  • Eveil aux langues : école maternelle Boullôche

    Etre bilingue ou plurilingue, connaitre une ou plusieurs langues en plus de sa langue maternelle, à l’heure actuelle constitue un atout. Entendre d’autres sonorités, façons de parler, d’être et de vivre dés la maternelle peut en être un aussi.

  • Rayane vient du Liban

    Rayane est arrivée à Besançon il y a 6 mois, elle a 19 ans, et habitait jusque là au Liban.

  • Le goût des langues

    Vers la fin de la deuxième guerre mondiale, en des temps encore troublés, un Français, Louis Rouillet, et une Autrichienne, Maria Denk, se rencontrèrent à Aspang, en Autriche.