Blog : Un projet d'écriture plurilingue au Collège Camus

Le collège Albert Camus de Besançon bénéficie d’un dispositif pour élèves allophones (élèves dont la langue maternelle n’est pas le français). Créée en 2000, la structure a accueilli, ces douze dernières années, des adolescents de plus de cinquante nationalités!

Congolais, géorgiens, turcs, ukrainiens, roms et albanais du Kosovo, sri lankais, kirghizes…se sont côtoyés dans le dispositif d’accueil et ont intégré les classes ordinaires de l’établissement

C’est dans ce contexte multiculturel et plurilingue qu’est né le projet d’écriture autobiographique en lien avec le site Migrations à Besançon. L’objectif était double : donner un sens fort au travail d’écriture et valoriser les compétences plurilingues des élèves.

Ce projet a abouti à la création d'un blog présentant le travail de cette classe :

> Un projet d'écriture plurilingue au Collège Camus
http://migrations.besancon.fr/blogs/albertcamus2013/


Textes en miroir

Les textes sont présentés « en miroir ». Ils ont été écrits en langue maternelle (parfois dans la langue de scolarisation du pays quitté) et en français.
Ils témoignent tous de parcours de vie hors du commun.
Projet mené au cours de l’année 2012-2013 par Olivia Gentet, professeur de français en UPE2A.

Parcours de vie des élèves

Quelques élèves ont préféré présenter leur parcours oralement. Charlotte et Geneviève, contributrices bénévoles du site Migrations, sont venues les rencontrer au collège. Elles ont recueilli leurs témoignages. Chaque élève, au cours d’une deuxième rencontre avec les bénévoles, a validé le texte produit.

Projet autour de Victor Hugo

Les élèves UPE2A ont participé au « parcours républicain autour de Victor Hugo » organisé par la ligue de l’enseignement le 26 octobre 2012. Ils ont  été accueilli à la bibliothèque municipale par la conservatrice Madame Waille qui leur a présenté l’acte de naissance et différents documents sur le célèbre bisontin. Nous avons vu sa maison natale, les statues de Just Becquet et Ousmane Sow.
En cours, de nombreuses citations de Victor Hugo ont été traduites par les élèves, l’une d’entre elles  a été choisie   »la liberté commence où l’ignorance finit » extrait d’Océan prose. Ils l’ont traduite dans leurs différentes langues: Arabe, Arménien, Bambara, Lingala, Portugais et Rwandais.

Dans le cadre d’un film réalisé pour l’ouverture proche de la maison natale de Victor Hugo, les  élèves ont été filmés dans un studio mobile installé à la Rodia, lu  cette phrase dans leur langue d’origine et ont eu à réagir sur ce thème en français.
Le film sera utilisé lors de l’inauguration de la maison natale le 13 septembre 2013.
Projet  autour de Victor Hugo, mené par René Poiffaut, professeur d’histoire-géographie.

> L’inclusion scolaire des élèves allophones : les modalités spécifiques au collège Camus de Besançon

Partager cette page :