La question de l’acquisition du langage, des langues et de leur transmission

La Médiathèque Aimé Césaire de Clairs Soleils a accueilli du 9 au 28 mai 2011 des racontées-spectacles basés autour de 14 Raconte Tapis.

Un raconte tapis est un concept de décor en tissu sous forme de tapis en lien avec un album de littérature  jeunesse.  Il est ludique et interactif pouvant s’utiliser avec les enfants des petits aux adolescents et adultes.
Sa vocation première est d'être un pont entre l'enfant et le livre. Il invite à vivre autrement les histoires
Chaque raconte-tapis est une portion du monde en miniature qui contient la promesse d’une histoire à découvrir dans le livre qui l’accompagne. Cette combinaison monde en miniature et promesse d’histoire agit comme un levier dans la relation enfant-livre-adulte, elle donne l’envie aux enfants qui lisent peu ou ne lisent pas, elle offre à l’adulte un moyen simple de conduire l’enfant à la maitrise du langage oral puis à celui de la lecture.

Ces Raconte Tapis sont en lien avec la question de l’acquisition du langage, des langues et de leur transmission. Ce thème est au coeur d’une réflexion menée par différents partenaires de terrain et le site migration sur le quartier de Clairs Soleils.

Une rencontre a eu lieu le vendredi 20 mai à la Médiathèque Aimé Césaire avec Gisèle Holtzer  professeur à l’université de Besançon.
Elle a présenté aux habitants du quartier son étude Les migrants et leurs langues : quelques figures du bilinguisme

L’important est de comprendre le sens à donner aux parcours linguistiques –en particulier le sens que lui donnent les personnes elles-mêmes -, de saisir les ajustements et les éventuels tiraillements qui marquent les étapes de ces itinéraires complexes dans les langues, de repérer ce qui est mis en jeu dans chaque expérience linguistique, qu’elle relève d’un vécu familial, d’actions d’enseignement ou de rencontres sociales.

Ces animations autour de l’exposition sont menées en partenariat avec Le site Migration, La MJC Clairs Soleils,  les espaces solidaires du CCAS, Le PRE programme de réussite éducative, Le service Education,la Médiathèque Aimé Césaire et Biblicité.

Conférence Plurilinguisme

Partager cette page :
  • Le Printemps des Poètes au collège J. Brel de Vesoul

    Utiliser la politique bien établie d’ouverture et d’accueil propre à l’établissement pour sensibiliser la population éducative et scolaire à l’éveil aux langues.

  • Eveil aux langues : école maternelle Boullôche

    Etre bilingue ou plurilingue, connaitre une ou plusieurs langues en plus de sa langue maternelle, à l’heure actuelle constitue un atout. Entendre d’autres sonorités, façons de parler, d’être et de vivre dés la maternelle peut en être un aussi.

  • Lectures à voix autres

    « L'heure du conte » à la médiathèque Mandela  propose une rencontre autour des langues et la découverte d’autres cultures : "Lectures à voix autres".

  • Lectures à voix autres : séance du 7 décembre 2011

    Tous les mercredis, la médiathèque Nelson Mandela organise l’animation « L’heure du conte ». C’est un rendez-vous pour les enfants et leurs parents, pendant lequel les bibliothécaires leur racontent plusieurs histoires.

  • Aux rythmes des cultures : "A voix autres"

    Durant un mois, le centre Nelson Mandela à Planoise avec sa maison de quartier, sa médiathèque, le centre Martin Luther King et la médiathèque Aimé Césaire de Clairs Soleils ont vécu au rythme des langues. Retour sur ce mois riche en échanges.

  • Eveil aux langues à l'école Champagne

    Les élèves nouvellement arrivés en France (ENAF) considèrent qu'ils « parlent » le français lorsqu'on leur pose la question de savoir quelle langue ils parlent. Nous dirions plutôt qu'ils sont en train de l'apprendre, mais peu importe : ils sont en train de comprendre qu'ils sont bilingues voire plurilingues, et que cela est un atout.

  • 2° édition de « Lectures à voix autres »

    La deuxième édition de « Lectures à voix autres » du mercredi 21 Mars 2012, à la médiathèque Nelson Mandela, fut encore un rendez-vous riche en émotions et diversités culturelles.