Plurilinguisme, bilinguisme : les migrants, leurs descendants et les langues

Sommaire

Retour sur les interventions qui ont eu lieu lors de la Journée d’étude et de réflexion : Plurilinguisme, bilinguisme : les migrants, leurs descendants et les langues.

Le site « Migrations à Besançon » du Centre Communal d’Action Sociale de Besançon
La Médiathèque Aimé Césaire et Biblicité du réseau des bibliothèques municipales de Besançon
Le Centre Académique pour la Scolarisation des élèves Nouvellement Arrivés en France et des enfants du Voyage
Avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Franche Comté

ont organisé le lundi 11 octobre 2010 à la médiathèque Aimé Césaire une Journée d’étude et de réflexion :
Plurilinguisme, bilinguisme : les migrants, leurs descendants et les langues


Cette journée était centrée sur la question des langues des personnes migrantes ou issues d’une migration, adultes et enfants. L’objectif était d’engager une réflexion à partir de la présentation de résultats d’une étude de Gisèle Holtzer, l’analyse d’expériences sociales, l’exposé de dispositifs récents ou peu connus d’enseignement du français et des langues des migrants.

PlurilinguismeElle s’adressait à différentes catégories de médiateurs en contact avec le public décrit : travailleurs sociaux, animateurs socioculturels, enseignants/formateurs, associations, bibliothécaires….et, plus largement, à toute personne intéressée par le sujet.

La perspective adoptée est décloisonnée : le français et les langues d’origine sont d’une manière ou d’une autre présentes dans l’environnement des personnes et/ou dans leur vie propre. Ces langues doivent donc être considérées ensemble dans toute réflexion sur la vie langagière des migrants et de leurs descendants directs qui sont – à des degrés divers – des individus entre plusieurs langues, avec plusieurs langues, voire monolingues par abandon, selon les cas de figure.

Le thème central qui servira de fil conducteur à cette journée est le plurilinguisme dans la variété de ses modes (plurilinguisme actif, vécu sans conflit, contrarié, insécurisé…) et de ses formes (langues acquises à un âge précoce ou plus tardivement, de façon naturelle par contact social ou institutionnelle par l’enseignement…). La formation et l’évolution des répertoires plurilingues des personnes migrantes et de leurs descendants sont à prendre en considération. Les langues s’inscrivent en effet dans des parcours qui donnent une image dynamique des expériences linguistiques individuelles et qui sont liés à l’histoire familiale, sociale, personnelle de chacun. D’où la complexité du sujet.

Les grandes enquêtes statistiques nationales faites en France montrent le recul des langues d’origine au profit du français avec le passage des générations ; cela invite à réfléchir au problème de la transmission des langues familiales : qu’est-ce qui pousse les parents à transmettre/ne pas transmettre leur langue ?

L’important est donc de comprendre le sens à donner aux parcours linguistiques – en particulier le sens que lui donnent les personnes elles-mêmes –, de saisir les ajustements et les éventuels tiraillements qui marquent les étapes de ces itinéraires complexes dans les langues, de repérer ce qui est mis en jeu dans chaque expérience linguistique, qu’elle relève d’un vécu familial, d’actions d’enseignement ou de rencontres sociales.
Cette journée n’a pas l’ambition d’aborder l’ensemble des facettes d’un thème aussi riche et dense. Il s’agira plus modestement d’apporter quelques éclairages susceptibles de nourrir la réflexion et les échanges.

Programme de la journée :

Ouverture de la journée par :
- Marie-Noëlle Schoeller, 1ère adjointe au Maire, Vice Présidente du CCAS 
- Lazare Paupert, Directeur Régional des Affaires Culturelles.

-    « Les migrants, leurs descendants et les langues : une approche générationnelle des répertoires bi-plurilingues ». Gisèle Holtzer, professeur émérite, université de Franche Comté.

-    « L'enjeu du plurilinguisme dans le système éducatif français ». Maryse Adam Maillet, inspecteur d'académie-inspecteur pédagogique régional de Lettres responsable du CASNAV (Centre Académique pour la Scolarisation des élèves Nouvellement Arrivés en France et des enfants du Voyage).

Coup de projecteur sur 3 expériences :

-    Opération « Ecole des parents» à Planoise, présentée par son animatrice Marie Pierre Mussot, formatrice à l’IFPA

-    « Diversité langagière à l’école : qu’est-ce qu’une  éducation plurilingue ? » Par Marie Odile Maire Sandoz, chargée d’études et de recherches au centre Alain Savary, Institut national de recherche pédagogique (INRP).

-    « Globlivres, bibliothèque interculturelle » de Lausanne. Historique, buts, fonctionnement, par Monica Prodon et Ursula UTZ.

Partager cette page :
  • Eveil aux langues : école maternelle Boullôche

    Etre bilingue ou plurilingue, connaitre une ou plusieurs langues en plus de sa langue maternelle, à l’heure actuelle constitue un atout. Entendre d’autres sonorités, façons de parler, d’être et de vivre dés la maternelle peut en être un aussi.

  • Le Printemps des Poètes au collège J. Brel de Vesoul

    Utiliser la politique bien établie d’ouverture et d’accueil propre à l’établissement pour sensibiliser la population éducative et scolaire à l’éveil aux langues.

  • Eveil aux langues à l'école Champagne

    Les élèves nouvellement arrivés en France (ENAF) considèrent qu'ils « parlent » le français lorsqu'on leur pose la question de savoir quelle langue ils parlent. Nous dirions plutôt qu'ils sont en train de l'apprendre, mais peu importe : ils sont en train de comprendre qu'ils sont bilingues voire plurilingues, et que cela est un atout.

  • Aux rythmes des cultures : "A voix autres"

    Durant un mois, le centre Nelson Mandela à Planoise avec sa maison de quartier, sa médiathèque, le centre Martin Luther King et la médiathèque Aimé Césaire de Clairs Soleils ont vécu au rythme des langues. Retour sur ce mois riche en échanges.

  • Lectures à voix autres : séance du 7 décembre 2011

    Tous les mercredis, la médiathèque Nelson Mandela organise l’animation « L’heure du conte ». C’est un rendez-vous pour les enfants et leurs parents, pendant lequel les bibliothécaires leur racontent plusieurs histoires.

  • 2° édition de « Lectures à voix autres »

    La deuxième édition de « Lectures à voix autres » du mercredi 21 Mars 2012, à la médiathèque Nelson Mandela, fut encore un rendez-vous riche en émotions et diversités culturelles.

  • Lectures à voix autres

    « L'heure du conte » à la médiathèque Mandela  propose une rencontre autour des langues et la découverte d’autres cultures : "Lectures à voix autres".