Plurilinguisme, bilinguisme : les migrants, leurs descendants et les langues

Sommaire

Retour sur les interventions qui ont eu lieu lors de la Journée d’étude et de réflexion : Plurilinguisme, bilinguisme : les migrants, leurs descendants et les langues.

Le site « Migrations à Besançon » du Centre Communal d’Action Sociale de Besançon
La Médiathèque Aimé Césaire et Biblicité du réseau des bibliothèques municipales de Besançon
Le Centre Académique pour la Scolarisation des élèves Nouvellement Arrivés en France et des enfants du Voyage
Avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Franche Comté

ont organisé le lundi 11 octobre 2010 à la médiathèque Aimé Césaire une Journée d’étude et de réflexion :
Plurilinguisme, bilinguisme : les migrants, leurs descendants et les langues


Cette journée était centrée sur la question des langues des personnes migrantes ou issues d’une migration, adultes et enfants. L’objectif était d’engager une réflexion à partir de la présentation de résultats d’une étude de Gisèle Holtzer, l’analyse d’expériences sociales, l’exposé de dispositifs récents ou peu connus d’enseignement du français et des langues des migrants.

PlurilinguismeElle s’adressait à différentes catégories de médiateurs en contact avec le public décrit : travailleurs sociaux, animateurs socioculturels, enseignants/formateurs, associations, bibliothécaires….et, plus largement, à toute personne intéressée par le sujet.

La perspective adoptée est décloisonnée : le français et les langues d’origine sont d’une manière ou d’une autre présentes dans l’environnement des personnes et/ou dans leur vie propre. Ces langues doivent donc être considérées ensemble dans toute réflexion sur la vie langagière des migrants et de leurs descendants directs qui sont – à des degrés divers – des individus entre plusieurs langues, avec plusieurs langues, voire monolingues par abandon, selon les cas de figure.

Le thème central qui servira de fil conducteur à cette journée est le plurilinguisme dans la variété de ses modes (plurilinguisme actif, vécu sans conflit, contrarié, insécurisé…) et de ses formes (langues acquises à un âge précoce ou plus tardivement, de façon naturelle par contact social ou institutionnelle par l’enseignement…). La formation et l’évolution des répertoires plurilingues des personnes migrantes et de leurs descendants sont à prendre en considération. Les langues s’inscrivent en effet dans des parcours qui donnent une image dynamique des expériences linguistiques individuelles et qui sont liés à l’histoire familiale, sociale, personnelle de chacun. D’où la complexité du sujet.

Les grandes enquêtes statistiques nationales faites en France montrent le recul des langues d’origine au profit du français avec le passage des générations ; cela invite à réfléchir au problème de la transmission des langues familiales : qu’est-ce qui pousse les parents à transmettre/ne pas transmettre leur langue ?

L’important est donc de comprendre le sens à donner aux parcours linguistiques – en particulier le sens que lui donnent les personnes elles-mêmes –, de saisir les ajustements et les éventuels tiraillements qui marquent les étapes de ces itinéraires complexes dans les langues, de repérer ce qui est mis en jeu dans chaque expérience linguistique, qu’elle relève d’un vécu familial, d’actions d’enseignement ou de rencontres sociales.
Cette journée n’a pas l’ambition d’aborder l’ensemble des facettes d’un thème aussi riche et dense. Il s’agira plus modestement d’apporter quelques éclairages susceptibles de nourrir la réflexion et les échanges.

Programme de la journée :

Ouverture de la journée par :
- Marie-Noëlle Schoeller, 1ère adjointe au Maire, Vice Présidente du CCAS 
- Lazare Paupert, Directeur Régional des Affaires Culturelles.

-    « Les migrants, leurs descendants et les langues : une approche générationnelle des répertoires bi-plurilingues ». Gisèle Holtzer, professeur émérite, université de Franche Comté.

-    « L'enjeu du plurilinguisme dans le système éducatif français ». Maryse Adam Maillet, inspecteur d'académie-inspecteur pédagogique régional de Lettres responsable du CASNAV (Centre Académique pour la Scolarisation des élèves Nouvellement Arrivés en France et des enfants du Voyage).

Coup de projecteur sur 3 expériences :

-    Opération « Ecole des parents» à Planoise, présentée par son animatrice Marie Pierre Mussot, formatrice à l’IFPA

-    « Diversité langagière à l’école : qu’est-ce qu’une  éducation plurilingue ? » Par Marie Odile Maire Sandoz, chargée d’études et de recherches au centre Alain Savary, Institut national de recherche pédagogique (INRP).

-    « Globlivres, bibliothèque interculturelle » de Lausanne. Historique, buts, fonctionnement, par Monica Prodon et Ursula UTZ.


« Les migrants, leurs descendants et les langues : une approche générationnelle des répertoires bi-plurilingues ». Gisèle Holtzer, professeur émérite, université de Franche Comté.

Que deviennent les langues apportées par les migrants une fois qu’ils sont installés en France ? Sont-elles transmises d’une génération à l’autre dans les familles ? Sont-elles progressivement abandonnées au profit du français ? Ce sont ces questions qui m’ont amenée à entreprendre une recherche pour essayer de comprendre les parcours linguistiques familiaux sur plusieurs générations.

Ecouter cette intervention:

Télécharger cette intervention (format mp3)

Cartes linguistiques
Quelques figures du bilinguisme
Les migrants et leurs langues : le cas de la famille Salvio


« L'enjeu du plurilinguisme dans le système éducatif français ». Maryse Adam Maillet, inspecteur d'académie-inspecteur pédagogique régional de Lettres responsable du CASNAV (Centre Académique pour la Scolarisation des élèves Nouvellement Arrivés en France et des enfants du Voyage).

Pour comprendre où en est le système éducatif français dans sa prise en compte du plurilinguisme, il est d’abord nécessaire de faire la démonstration que le français se constitue historiquement comme emblème régalien et national et non simplement comme une langue parmi d’autres. Les Pères fondateurs de la République lui confient l’incarnation d’une indivisible souveraineté, émancipatrice et porteuse de l’universel. Par ailleurs, ses caractéristiques propres, immédiatement politiques, rendent complexes les productions écrites : notre orthographe, réglée par les institutions de l’Etat, s’avère particulièrement difficile à maîtriser.  Dans notre école, le poids des performances des élèves en français écrit semble déterminant dans l’orientation et dans l’échec ou la réussite des élèves. Les enfants migrants ou de migrants scolarisés peinent à s’approprier cette capacité décisive, cependant que l’école, de son côté, peine à  prendre en charge leur plurilinguisme. La conception de la langue comme réceptacle de la souveraineté nationale interdit à la France de ratifier totalement ou partiellement certaines conventions internationales ou européennes (Convention internationale des droits de l’enfant ,  Charte européenne de protection des Langues régionales et des minorités …) ; ainsi, la France, sur son sol, ne considère pas l’usage de la langue maternelle comme un droit de la personne. Cependant, elle milite sur la scène européenne et internationale pour la diversité culturelle et ratifie les conventions de l’UNESCO qui intègrent la diversité linguistique à ce titre. Parallèlement, le système éducatif français vit une révolution copernicienne, sous la pression de l’OCDE et des organisations européennes. En termes de langues, l’intérêt s’est déplacé du code en soi au locuteur usager de la langue. La notion de compétence est devenue centrale, et l’enseignement scolaire des langues vivantes, désormais adossé au CECR, constitue le fer de lance de cette évolution. Le socle commun de connaissances et de compétences a été mis en place par la loi d’orientation sur l’école de 2005, qui institutionnalise également l’individualisation des pratiques pédagogiques. Parallèlement, Les avancées récentes de la didactique des langues vivantes ont conduit, dans le système éducatif français, à une floraison d’initiatives, d’expérimentations d’outils, de dispositifs nouveaux, tous en phase avec les outils mis en place par le conseil de l’Europe et mis à disposition des politiques nationales : Charte européenne du plurilinguisme , Plateforme de ressources et de références pour une éducation plurilingue et interculturelle .
En conclusion, la focale des langues permet d’éclairer les évolutions de notre système éducatif, sous tension entre un pôle monolingue et un pôle plurilingue qui semble désormais constituer son horizon.

Ecouter cette intervention:

Télécharger cette intervention (format mp3)

Hypertexte institutionnel :

Bulletin officiel du 24 juillet 2003 : les langues au baccalauréat
Constitution : préambule et deux premiers articles
Histoire du français : ordonnance de Villers-Cotterêt, site de l’académie française
Unesco : convention sur la protection de la diversité culturelle et convention sur le patrimoine immatériel
Cadre européen commun de référence : présentation sur le site éduscol
Charte euroépenne des langues régionales
Charte plurilinguisme
Compétences clés pour l’éducation et la formation
Convention relative aux droits de l’enfant
Délégation générale à la langue française : site officiel
ECRI France : rapport de la commission d’expert du conseil de l’Europe sur la lutte contre le racisme en France
Framework : texte du CECR
Français et multilinguisme en Europe : site du ministère des affaires étrangères
Le Socle commun de connaissances et de compétences : présentation sur le site éduscol
OCDE migrants : rapport sur la scolarisation des enfants de migrants
Plateforme de ressources et de références pour une éducation plurilingue et interculturelle
Report conférence : Plate forme de ressource et de références
"Relever les défis de l'intégration à l'école. L'école, espace d'intégration sociale et culturelle. " du Haut Conseil à l'Intégration (HCI) en ligne sur le site du JDD et sa présentation sur le site du Monde
L'adresse du site de l'Université Laval au Quebec qui propose de nombreuses données classées concernant la plupart des pays et territoires du monde et surtout en répertorie les caractéristiques linguistiques ainsi que les politiques mises en place.
L'enquête réalisée par l'INED/ INSEE, octobre 2010 sur les immigrés et leurs descendants
Rapport de l'OCDE sur la formation des migrants


Opération « Ecole des parents» à Planoise, présentée par son animatrice Marie Pierre Mussot, formatrice à l’IFPA

« cette "école" du Réseau Ambition et Réussite vise l'accompagnement des enfants, dans leur scolarité et leur développement plus général, mais aussi l'épanouissement des parents, dans leur vie de femmes et d'hommes établis en France, venus d'ailleurs. Elle se centre donc d'abord sur leur histoire, leur langue, leur propre vécu scolaire, leur quotidien ici en France, pour les amener à l'acquisition du français, outil d'intégration, maîtrisé par leurs enfants. Dans un second temps, elle permet d'intégrer des repères de vie sociale et de respecter les droits et devoirs qui incombent aux parents et aux citoyens qu'ils sont en France, où ils ont une place à prendre et à préparer à leurs enfants. Un large partenariat donne tout son sens à cette école dont les effets se mesurent sur les parents et les enfants. Parler, lire et écrire le français redonnent aux parents leur rôle et leur pouvoir au sein de la famille et leur liberté d'être, de comprendre, d'agir et de choisir.”

Ecouter cette intervention:

Télécharger cette intervention (format mp3)


« Diversité langagière à l’école : qu’est-ce qu’une  éducation plurilingue ? » Par Marie Odile Maire Sandoz, chargée d’études et de recherches au centre Alain Savary, Institut national de recherche pédagogique (INRP).

A partir de deux cas d’école, au collège et en primaire, ce que la démarche d’Eveil aux langues a fait évoluer et a révélé aux acteurs de la communauté éducative.

Ecouter cette intervention:

Télécharger cette intervention (format mp3)

Diaporama - Diversité langagière à l'école : pour une éducation plurilingue

BIBLIOGRAPHIE
Candelier, M. (dir), 2003, Evlang - L'éveil aux langues à l'école primaire, Bilan d'une innovation européenne, Bruxelles : De Boeck.

Coste, D., 2001, De plus d’une langue à d’autres encore. Penser les compétences plurilingues. In Castellotti, V. (éd.) D’une langue à d’autres. Pratiques et représentations.

Coste, D., Simon, D-L., 2009, “The plurilingual social actor” International Journal of Multilingualism an Multiculturalism

Cuq J-P. (éd.), 2003, Dictionnaire de didactique du français Clé international

Evlang, Eveil aux langues, 2009, « I live in New York but… je suis né en Haïti » « Des  langues de l’enfant aux langues du monde » supports didactiques Projet Socrates/lingua 42137-CP-1-FR-Lingua-LD

Gumperz, J.J., 1964, Linguistic and social interaction in two communities. In J. Gumperz  and D. Hymes (eds), The ethnography of communication. American anthropologist 66,6. II:137-154.

Kervan, M. (dir.), 2006, Les langues du monde au quotidien. Cycle 2 et Cycle 3 CRDP Rennes : Scéren

Lambert, P. Maire-Sandoz M.-O., 2009, Langues maternelles et identités culturelles : questions autour du bilinguisme Conférence Villeurbanne 22 janvier 2009

Maalouf, A., 2001. Les identités meurtrières Paris : LGF

Maire-Sandoz M.-O., Lambert P., 2009, « Entre politiques linguistiques et pratiques éducatives : quand une école s’ouvre au plurilinguisme », communication au 10e colloque international L’Autre, Cliniques, Cultures et Sociétés, Université Paris 13, 26-27 novembre 2009.

Maire Sandoz, M.-O., 2006, Transmissions et acquisitions langagières dans une école multilingue. Master 2. Sciences du langage. Université Stendhal, Grenoble 3.

Maire Sandoz, M.-O., 2008, « Un arbre polyglotte ». VEI-Diversité, 153, p. 155-159

Moro, M.-R., 2008, Entre autre. Réflexions sur l’identité. Bobigny : Association Internationale d’EthnoPsychanalyse  http://www.clinique-transculturelle.org/AIEPforum_debat.html

Perregaux, C., De Goemens, C., Jeannot, D., De Pietro, J-F. (dir.), 2003, Education et ouverture aux langues à l’école, vol.1 et 2. Neuchâtel : CIIP

Simon D.-L., Maire Sandoz M.-O., 2008, Faire vivre et développer le plurilinguisme à l'école: les biographies langagières au cœur de la construction d'identités plurielles et du lien social . In ELA n° 151 /3 : Klincksieck  ; p. 265 -276.

Thamin, N., Simon, D-L., 2009. « Réflexions épistémologiques sur la notion de biographies langagières » CAS – Carnets d’Atelier de sociolinguistique, praticiens – chercheurs à l’écoute d’un sujet plurilingue : Réflexivité et interaction biographique en sociolinguiste et en didactique


« Globlivres, bibliothèque interculturelle » de Lausanne. Historique, buts, fonctionnement, par Monica Prodon et Ursula UTZ.

« Globlivres a pour but de construire une passerelle entre pays d’origine et pays d’accueil, offrir un espace convivial où chaque immigré peut retrouver les repères qui confortent son identité et jalonnent son chemin vers l’intégration, faire découvrir la richesse et la variété du monde en éveillant à d’autres cultures, préparer un avenir meilleur par l’acceptation de l’autre et la compréhension mutuelle ». A ces fins, Globlivres gère une collection de 27000 ouvrages en 270 langues et organise activités et manifestations interculturelles.

Ecouter cette intervention:

Télécharger cette intervention (format mp3)

Globlivre

Globlivre

Globlivre

www.globlivres.ch

Partager cette page :
  • Le Printemps des Poètes au collège J. Brel de Vesoul

    Utiliser la politique bien établie d’ouverture et d’accueil propre à l’établissement pour sensibiliser la population éducative et scolaire à l’éveil aux langues.

  • Lectures à voix autres

    « L'heure du conte » à la médiathèque Mandela  propose une rencontre autour des langues et la découverte d’autres cultures : "Lectures à voix autres".

  • Aux rythmes des cultures : "A voix autres"

    Durant un mois, le centre Nelson Mandela à Planoise avec sa maison de quartier, sa médiathèque, le centre Martin Luther King et la médiathèque Aimé Césaire de Clairs Soleils ont vécu au rythme des langues. Retour sur ce mois riche en échanges.

  • Eveil aux langues : école maternelle Boullôche

    Etre bilingue ou plurilingue, connaitre une ou plusieurs langues en plus de sa langue maternelle, à l’heure actuelle constitue un atout. Entendre d’autres sonorités, façons de parler, d’être et de vivre dés la maternelle peut en être un aussi.

  • La question de l’acquisition du langage, des langues et de leur transmission

    La Médiathèque Aimé Césaire de Clairs Soleils a accueilli du 9 au 28 mai 2011 des racontées-spectacles basés autour de 14 Raconte Tapis.

  • 2° édition de « Lectures à voix autres »

    La deuxième édition de « Lectures à voix autres » du mercredi 21 Mars 2012, à la médiathèque Nelson Mandela, fut encore un rendez-vous riche en émotions et diversités culturelles.

  • Eveil aux langues à l'école Champagne

    Les élèves nouvellement arrivés en France (ENAF) considèrent qu'ils « parlent » le français lorsqu'on leur pose la question de savoir quelle langue ils parlent. Nous dirions plutôt qu'ils sont en train de l'apprendre, mais peu importe : ils sont en train de comprendre qu'ils sont bilingues voire plurilingues, et que cela est un atout.