Témoignage d'une étudiante guinéenne sur le choix des filières d'étude

Sans bourse, sans aide des parents, l'étudiant doit trouver le moyen de se loger et de vivre, donc de travailler tout en continuant ses études.

 

Ces contraintes influent directement sur le choix de la filière d'étude. Elle pose aussi le problème d'un retour en Guinée qui n'offre pas de perspectives d'avenir.

Une étudiante guinéenne explique ce qui motive le choix des filières d'étude pour les étudiants africains.

Ecouter le témoignage

Partager cette page :
  • Les Etudiants étrangers à Besançon en 1975 et 1982

    D'après les service du CROUS, ces étudiants viennent à peu près tous de l'extérieur et n'appartiennent pas à des familles établies en France.

  • Un étudiant péruvien qui s'intègre facilement

    Mon séjour à Besançon pendant ces deux mois et demi a été mon premier séjour de longue durée en Europe. D’ailleurs, c’est la première fois que je viens en Europe.

  • Henri Dikongué, auteur compositeur

    Lorsque Henri Dikongué apparut sur la scène musicale en 1995, il fut célébré par tous comme un auteur-compositeur d´une rare finesse

  • Mon pays s'appelait Zaïre

    Je suis Congolaise. Quand je suis venue en France en 2000 le pays s‘appelait encore le Zaïre. Le pays a changé de nom lors du changement de régime en 1997, il est redevenu Congo.

  • Manuel Wandji, musicien et producteur

    C’est dans son studio de production à Besançon, que Manuel Wandji aussi connu sous le pseudo de Wambo, nous a accueilli. Un artiste à part dans le paysage culturel bisontin et bien au-delà…

  • Être étudiant étranger à Besançon en 2008

    Je viens d’un pays d’Afrique et après avoir obtenu mon Bac, comme beaucoup d’autres confrères africains, j’ai eu l’honneur de venir continuer mon cursus universitaire ici à Besançon.

  • Mon Afrique, mes traces...

    Ces maux en moi qui ne veulent plus partir... ces maux qui sont nés avec moi et qui restent en moi... Comment arriver à les faire disparaitre...