Théâtre Universitaire de Franche-Comté

Le Théâtre Universitaire de Franche-Comté existe depuis 1986. Cette association a pour but de « promouvoir la diversité culturelle en matière théâtrale »

TUFCdit Anne-Laure Dormois, étudiante et vice présidente de l’association. Les conférences, ateliers, stages, colloques, revue théâtrale que l’équipe a mis en place en témoignent... Une de leurs actions culturelles consiste en l’organisation de rencontres internationales de théâtre universitaire (RITU). Ainsi depuis 1991, au printemps, le théâtre amateur bourgeonne en Franche-Comté. Des compagnies du monde entier migrent ainsi à Besançon. Formations, création théâtrale, d’ici et d’ailleurs. Le théâtre universitaire est dans tous ses états. Cette embellie théâtrale donne et nous incite à gouter des mots d’Ottawa, Cracovie, Fès, Edimbourg...
Assister à cet événement, c’est participer à la naissance d’un langage corporel universel et l’enrichir d’année en année. Des spectacles en version originale non sous-titrée nous plongent dans ces cultures du monde. Rencontre entre comédiens, entre spectateurs et comédiens, entre tous les publics. Partage d’autres réalités, d’autres façons de travailler, échanger sur le monde, découvrir de façon permanente. Chacun donne de soi pour l’autre, pour une compréhension au delà des mots. Quand l’université propose du théâtre, on a envie d’y participer ! Rapprochement entre les peuples, pédagogie et passion. Tels sont les ingrédients de cette saison théâtrale.
Retour sur ces RITU avec Ghislaine Gaultier, salariée au TUFC, et Anne-Laure Dormois, étudiante et vice-présidente de l’association.

 

Couleur des mots et langage corporel
Extraits d'un reportage réalisé par Aurélien Bertini (décembre 2008)

Présentation de l’association TUFC.
Permettre une découverte du théâtre par une programmation et donc des actions bigarrées, tel est l’objectif du TUFC. Nous évoquons particulièrement l’une d’entre elles : les rencontres internationales de TU. Lors de cet événement, des troupes du monde entier sont accueillies à Besançon.

TUFC

Les rencontres internationales, les participants, le public.
Retour sur une semaine intense en humanité. Ici, la curiosité n’est pas un vilain défaut, mais symbolise l’intérêt, l’ouverture vers l’autre et sa culture. La langue ne pose pas problème, l’expression suffit à la compréhension.

Le déroulement des rencontres internationales.
Chaque année, un thème est dégagé. Pour l’année 2009 c’est celui des arts mêlés. Le mariage théâtre/danse, théâtre et nouvelles technologies illustreront le thème retenu. Une programmation variée, ouverte à toutes et à tous.

TUFC

Le sens du mot culture pour nos deux invitées.

TUFC
Partager cette page :
  • Bruno Medjaldi, artiste peintre

    C'est une respiration permanente, profonde et régénératrice que s'est offert le parc des expositions de Micropolis l’été 2008.

  • Manuel Wandji, musicien et producteur

    C’est dans son studio de production à Besançon, que Manuel Wandji aussi connu sous le pseudo de Wambo, nous a accueilli. Un artiste à part dans le paysage culturel bisontin et bien au-delà…

  • ACCRORAP, danse

    Depuis sa création en 1989, la compagnie ACCRORAP, avec son chorégraphe Kader Attou, sillonne le monde, en Inde, à Alger, à Venise ou à Cuba, et s'inspire de cet Ailleurs, empruntant ses danses.

  • Vidéo de Bernard Kudlack, du Cirque Plume

    Et si le projet du cirque Plume trouvait racine dans le parcours des grands-parents polonais de son directeur artistique ?

  • Hsin-O Tsai, Vision de bonheur

    J'ai découvert l'exposition Encre et Couleurs, ce mois de février 2009, à la boutique Identité Café, au 9 rue d'Anvers, à Besançon.

  • Cœur sans soucis...

    Je suis né à Beauvais dans l’Oise le 19 mars 1959. De père algérien et de mère algérienne, natifs tous les deux de Biskra dans les Aurès où ils se sont mariés en 1955.