Témoignage d'un ancien tirailleur marocain - Travail au Rosemont

Sommaire

Je voulais rentrer au Maroc après 15 ans dans l'armée.
Mais ma  femme ne voulait pas rentrer.
J'ai trouvé une embauche chez Croppet au Rosemont. De 1967 jusqu'en 1985, jusqu'à  la fermeture. Il y avait les palettes, la poitrine, les jambons fumés.
Usine Croppet du Rosemont
J'ai fait plusieurs postes. J'ai fumé dans le four, fait le désossage, on coupait le jambon.
En 1985, le Rosemont a déposé le bilan, j'ai été licencié.
J'avais 55 ans. J'ai été mis en préretraite.

Usine Croppet du RosemontJ'ai eu 2 accidents de travail : en 1977, je nettoyais le four après avoir fait cuire le jambon. J'ai glissé à cause du produit  qu'on mettait dans le four pour le nettoyer. Je suis tombé sur mon épaule.
En 1978, je suis descendu à la cave pour remonter le jambon.  L'ascenseur s'est arrêté entre 2 étages. Le mécanicien a ouvert la porte. Je suis monté sur un chariot. J'ai glissé et je suis tombé sur l'autre épaule.
Avant en 1960, quand j'étais dans l'armée, je passais une épreuve pour être officier : la corde lisse. J'ai glissé et je me suis tassé des vertèbres.

Partager cette page :
  • Esclavage et colonisation

    Situation d’un homme privé de liberté, qui est devenu la possession d’un autre homme qui peut faire de lui ce qu’il veut,

  • Témoignage de messieurs Zaid Bahba et Dubedda Bassou, anciens combattants

    Monsieur Zaid Bahba est né en 1934 à Saouira au Maroc. Il vivait à Ouarzazate où il était éleveur de chameaux. En 1959, il est entré comme méhariste dans l'armée Française et est resté dans le Sahara Algérien jusqu'en 1964.

  • Histoire de Baba, ancien combattant Marocain

    Je voudrais témoigner de la vie d’un homme qui s’appelait Baba, c’est son prénom. De nationalité marocaine, berbère originaire de Kenifra dans le moyen Atlas… je voudrais qu’il reste une trace de sa vie parce que de traces matérielles il ne reste malheureusement plus grand-chose.

  • Abdellatif Targhaoui, conteur

    Abdellatif Targhaoui a transformé le jeu des chaises musicales en un jeu des chaises conteuses. Celui où on n’enlève plus de chaises quand il en reste deux et qui se révèlent être celles qui incitent à conter.

  • Mr X, marocain, rejoint sa femme

    « Je suis arrivé par regroupement familial. Mon épouse est de la même région du Maroc que moi. Je me suis marié là-bas au Maroc en 1997 et je suis arrivé en France en 2000. »

  • Hajar la métisse : et pourquoi on ne changerait pas les choses?

    Rencontre à l'espace solidaire de Planoise lors de la préparation d'une table d'hôtes.

  • On est venus en contrat de migration

    M. et Mme El Garche, venus du Maroc, sont des habitants des tours de l'Amitié. Ils sont arrivés en France en 1970, et racontent les aléas du parcours de M. El Garche, ouvrier, chef d'équipe puis... chômeur et retraité.

  • L'immigration marocaine en Franche-Comté et à Besançon

    C'est par l'histoire de l'immigration marocaine en France et plus particulièrement en Franche-Comté, puis par les témoignages de deux générations successives de Marocains résidents à Besançon que cette étude sera sillonnée.