Que trouve-t-on ici

Dans la rubrique « Quitter son pays » ont été regroupés divers témoignages de migrants sur leur départ et ses causes. Certains de ces témoignages remontent au XIXe siècle. La décision de migrer relève-t-elle d'un choix, ou cette coupure d'avec le pays d'origine est-elle imposée par les circonstances ? Certains migrants ont accepté d'en parler, pour notre site, et nous les en remercions ici, car ces souvenirs, s'ils sont parfois heureux et même enthousiastes, peuvent aussi se révéler souvent douloureux.

Quitter son pays

"Quitter son pays", par Bruno Laffort, sociologue de l’immigration, Université de Franche-Comté (été 2011).

« Telles les deux faces d’une même médaille, aspects complémentaires et dimensions solidaires d’un même phénomène, l’émigration et l’immigration renvoient mutuellement l’une à l’autre, et la connaissance de l’une gagne nécessairement à la connaissance de l’autre » Abdelmalek Sayad.

Il est toujours difficile de tenter d’expliquer, du moins par le prisme de nos lunettes « occidentales » qui pèchent par excès de rationalité, les causes et les raisons de départs de centaines – voire de milliers – de personnes pour un pays tiers. Sur un coup de tête ou après mûre réflexion, tous ces gens ont quitté leur pays pour arriver un beau jour en France, et pour ce qui nous concerne ici, en région franc-comtoise. Après une arrivée souvent difficile, la plupart d’entre-deux finiront par s’installer définitivement dans cette région[1] . C’est à tous ces immigrés d’hier et « français d’adoption »[2] d’aujourd’hui que cet article est dédié.

Lire la suite


[1] Pour autant, les premiers arrivés – Maghrébins pour la plupart, aujourd’hui retraités - retournent au pays par intermittence ; d’une certaine façon, leur vie se partage désormais entre les deux pays : celui de l’enfance et celui où ils ont vécu l’essentiel de leur vie professionnelle.

[2] Nous entendons par « français d’adoption » toutes les personnes installées de longue date en France, qu’elles aient acquises ou non la nationalité française.

Partager cette page :