Note historique: Les pieds noirs d'Algérie - Conquête et peuplement par les Français

Sommaire

2) Conquête et peuplement par les Français

 

a) la conquête de l’Algérie fut difficile, et dura une vingtaine d’années, entre le débarquement à Sidi Ferruch près d’Alger (1830) et la reddition de l’émir Abdelkader, âme de la résistance, en 1847.

b) L’installation des colons progressa fortement après 1848 : il y avait 131 000 Européens en 1851, 385 000 en 1881, 583 000 en 1901, 1 million en 1954.

Ils venaient de presque tous les départements de métropole (notamment de Paris, du Midi, d’Alsace), d’Espagne (les Espagnols étaient 150 000 en 1886, notamment en Oranie), d’Italie (44 000 Italiens en 1886), de Malte.

c) Les Juifs d’Algérie étaient présents avant la colonisation française, et, pour la majorité, avant même la conquête arabe du VIII° siècle. En 1870, la III° République naissante leur accorda la citoyenneté française (décret Crémieux ; ils étaient alors 34 000). De judéo-arabes qu’ils étaient très majoritairement sur le plan culturel et linguistique,  ils choisirent de devenir français juifs, si bien qu’on les compte parmi les pieds-noirs. Les expressions « juif pied-noir » ou « séfarades» (abrégé familier : « séf ») sont fréquentes dans la France de 2009 pour désigner les Français issus des communautés juives maghrébines, alors que, en toute rigueur, le terme « séfarade » devrait être réservé aux Juifs d’Espagne (Sefarad=Espagne en hébreu), peu nombreux à être venus en Algérie.

d) Juridiquement, l’Algérie était terre française. De Gaulle parla un jour de « la France, de Dunkerque à Tamanrasset » .

Mais seuls Européens et Juifs étaient citoyens français. Les Musulmans avaient un statut ambigu, « sujets français » selon le Code de l’Indigénat de 1881. Seule une minorité d’entre eux furent admis au privilège de la citoyenneté intégrale. Les leaders pieds-noirs, soutenus par la majorité des Européens, s’opposèrent toujours à ce que cette admission soit élargie, alors que plusieurs leaders musulmans la réclamaient vers  1920-1930.

 

 

Partager cette page :
  • Les pieds noirs d'Algérie en quelques lignes

    On appelle pieds-noirs les Européens venus s’installer en Afrique française du nord (AFN : Maroc, Algérie,Tunisie) au temps de la colonisation, notamment les Européens d’Algérie.