Europe de l'est : réfugiés Yézidis : témoignage video

Témoignage d'une famille appartenant à une minorité religieuse très ancienne, les Yezidis, rejetée de partout.

Les Yezidis (ou Yézids) sont originaires de Mésopotamie, qui forme aujourd'hui une partie du Kurdistan irakien. Cette communauté religieuse a été considérée comme infidèle par les Ottomans musulmans et a dû fuir vers l'Arménie. Lors du génocide arménien, ils sont repartis vers la Géorgie. À la chute de l'empire soviétique, le nationalisme géorgien les oblige à nouveau à partir, vers la Russie d'abord, puis vers la France.

Voir le site www.ezidi.fr dédié à la communauté des Ezidis vivant en France et qui  décrit l'histoire, la culture, les coutumes, la religion ainsi que l'origine de ce peuple.

Partager cette page :
  • Les Kurdes en Turquie

    Sur 70 millions de Turcs, 15 millions environ sont kurdes. (Il sont 5 millions en Irak ; 6,5 en Iran, 1,5 en Syrie). Le Kurdistan turc est au sud-est de l’Anatolie . Capitale : Diyarbakir.

  • La laïcité en Turquie

    Elle a été imposée en Turquie par Mustapha Kemal, au pouvoir de 1922 à 1938.

  • Les Turcs en France

    Leur nombre est évalué à 400 000 environ (restés étrangers ou devenus français). C’est le sixième groupe d’origine étrangère résidant en France,

  • Les Arméniens en quelques lignes

    La nation arménienne est originale à plusieurs égards :

  • Note historique: les Arméniens

    Une nation originale, les Arméniens et l'Empire ottoman, le génocide, la diaspora, l'Arménie indépendante, Arméniens et Turcs aujourd'hui, références.

  • Arméniens : témoignage de M. Yeznikian

    Franck Yéznikian compte parmi les grands compositeurs de musique contemporaine. Son grand père s'était réfugié en France en 1915 pour échapper au génocide arménien.

  • Témoignage d’un maçon venu de Turquie en 1974

    Un maçon, venu de Turquie, retrace l'ensemble de son itinéraire, depuis le verger d'abricotiers hérité de son père, dans les environs de Malatya, sa ville d'origine, jusqu'à son installation à Besançon.

  • Ilze de Lettonie (1948)

    Božs - prononcer Boch. Porter ce nom-là en 1948, année de son arrivée en France avec ses parents, n'était pas fait pour susciter la sympathie

  • Apatride : clandestinité forcée

    Selon la Convention de New York du 28/09/1954, le terme d’« apatride » s’applique à toute personne qu’aucun État ne considère comme son ressortissant par application de sa législation.

  • Dimitri, originaire d’un pays de l’ex Union Soviétique

    Dimitri, originaire d’un pays de l’ex Union Soviétique,  est arrivé par hasard à Besançon, débarqué d’un camion par un passeur devant la préfecture, avec sa femme et sa petite fille de 2 ans, en novembre 2002.

  • C’est la vie ?

    C’est à l’age de douze ans qu’il a fui ce qui était encore appelé l’Union Sovietique. Il ne savait même pas qu’ils avaient fui leur pays, sa mère, son frère et lui.