Europe de l'est : Rom de Macédoine , témoignage vidéo

Monsieur Gola est originaire de Macédoine. Il a dû fuir son pays après avoir été le leader d'un mouvement de revendications rom, à la suite du renvoi du directeur d'une école d'un quartier Rom.

C'était le seul directeur rom de Macédoine.

Partager cette page :
  • Les Roms en quelques lignes

    Ce mot remplace depuis quelques années le mot « Tsigane ». Il désigne un groupe humain qui a migré en 4 ou 5 siècles (XI°-XV°) de l’Inde du Nord, sa région d’origine, jusqu’en Europe .

  • Tanja Nikolova, Macédonienne : « Du jour au lendemain, nous avons basculé dans le chaos »

    "Je viens d’un pays qui compte dans son histoire récente des moments de grande fierté, mais aussi des moments de confusion, de conflits internes."

  • Elizabeta et Jacques, un mariage Franco-Macédonien

    Elizabeta est venue de Macédoine poursuivre ses études à l'université de Besançon. Elle y a rencontré Jacques, un Franc-Comtois. Ce couple mixe avec bonheur les deux cultures

  • Roms du Kosovo : Association PHRALIPE.

    Cette association, créée en 1999, au moment des événements au Kosovo, a pour but d’aider les Roms dans leurs démarches administratives, en lien avec les associations d’aide aux demandeurs d’asile à Besançon et dans toute la France.

  • Yougoslavie et Kosovo : Enver est arrivé en France en 1974 (vidéo)

    Le premier à être venu en France est Enver, en 74, suite à une offre d'embauche à l'ambassade de France en Yougoslavie.

  • L'ex-Yougoslavie

    Dans le nord des Balkans, pas loin de la France (Belgrade est à peine plus éloigné de Paris que ne l'est Rome, 1 400 km contre 1100) ) a existé au XXème siècle, pendant 74 ans (1918-1992 avec une parenthèse en 1941-1945) un Etat nommé Yougoslavie.

  • Note historique : les Roms

    Leur contrée d'origine est en Inde. Ils sont aujourd'hui la plus importante minorité transnationale d'Europe

  • Tanja, un nouveau projet de vie

    Tanja Nikolova, Macédonienne, est arrivée en France en 2002. Journaliste dans son pays, elle s’est retrouvée ici comme « analphabète », ne maîtrisant pas du tout la langue française. Pour elle et sa famille c'est un nouveau parcours qui s'est ouvert ...