Mr X, marocain, rejoint sa femme - Ici et là-bas

Sommaire


Ici et là-bas

C’est calme ici. Quand je suis rentré en France, et même en Espagne, je découvre comme un nouveau monde. Ce n’est pas comme chez nous. La vie est plus accélérée que chez nous. Comme on dit : « Chacun pour soi et Dieu pour tous ; il faut courir pour vivre ». Et bien ce n’est pas comme là-bas. Là-bas, on est un petit peu solidaire. Même si tu n’as pas tout, il y a toujours un cousin, ou bien un oncle qui te donne un coup de main, ou bien qui te donne quelque chose. Ici il faut courir pour vivre. … Dans le bon sens. … Il faut travailler, il faut chercher pour que tu te défendes dans la vie. Il ne faut pas rester à attendre qu’on te donne quelque chose. Depuis mon arrivée ici, je n’ai jamais demandé de l’aide ou bien quelque chose. J’ai toujours travaillé et toujours partagé avec la maman et les frères. Je leur envoie un petit peu d’argent.

J’essaie de m’intégrer dans la société parce que je trouve ici des choses que je ne trouve pas là-bas. Ici je trouve la liberté dans le cadre du respect et la fraternité. J’ai même déjà fait une demande de naturalisation.

Partager cette page :