1973 : la France cherchait de la main d'oeuvre - Les premiers logements

Sommaire


Les premiers logements

M. Kocaman : En arrivant en France j’ai habité à Orchamps-Vennes, à l’hôtel. Maintenant c’est une autoroute. Il y avait la mairie et à droite l’hôtel. En bas c’était le restaurant et au-dessus l’hôtel. Ma chambre était au troisième étage. C’était une chambre avec lit.

Je ne voulais pas ramener la famille. Mais comme je ne pouvais pas avoir les allocations, j’étais obligé de les ramener ici parce que ça faisait beaucoup de problèmes. Alors du coup je les ai ramenés. Et depuis on est là.

J’ai vécu quatre mois à l’hôtel et puis après chez le patron, dans sa deuxième maison. Le patron avait une maison et une deuxième… J’ai dormi chez le patron à Pierrefontaine. Là dans la maison, il y avait beaucoup de copains turcs. Il y avait aussi des Italiens, des Portugais, des Espagnols. Il y avait beaucoup de nationalités.

C’était une vieille maison. C’était la maison des vaches avant. Après ils l’ont nettoyée toute propre et tous les garçons couchaient là. C’était une écurie avant. Ils ont mis les matelas par terre et on dormait là.

Mlle Kocaman : De toute façon, ils ne pouvaient pas les mettre ailleurs. Et puis eux, ils n’avaient pas les moyens de payer ailleurs ; ils étaient obligés.

M. Kocaman : On était obligés aussi parce qu’on ne travaillait pas tous les jours à Pierrefontaine ; j’étais toujours en déplacement en Suisse, en Italie. Le patron, Monsieur L. était un grand patron ; beaucoup de personnes travaillaient pour lui. Et le soir on rentrait dormir à Pierrefontaine.

Partager cette page :
  • Les Kurdes en Turquie

    Sur 70 millions de Turcs, 15 millions environ sont kurdes. (Il sont 5 millions en Irak ; 6,5 en Iran, 1,5 en Syrie). Le Kurdistan turc est au sud-est de l’Anatolie . Capitale : Diyarbakir.

  • La laïcité en Turquie

    Elle a été imposée en Turquie par Mustapha Kemal, au pouvoir de 1922 à 1938.

  • Les Turcs en France

    Leur nombre est évalué à 400 000 environ (restés étrangers ou devenus français). C’est le sixième groupe d’origine étrangère résidant en France,

  • État des migrations internationales

    La population des pays pauvres continue de s’accroître, tandis que celle des pays riches stagne et vieillit. Dans les années qui viennent, des migrants en provenance de pays pauvres continueront d’affluer vers les pays les plus riches, qui auront besoin de main-d’œuvre.

  • Qu’est-ce que l’insertion ?

    L’insertion se joue au niveau social. On parle d’insertion lorsqu’un groupe minoritaire entre dans une société. L’insertion désigne ce processus, et elle s’oppose donc à l’exclusion, qui est le processus inverse, de rejet à la marge de groupes ou d’individus minoritaires.