Didier Viodé, dessinateur

"Etrangers sans rendez-vous" : la B.D. du migrant

 

Le moins que l’on puisse dire c’est que par l’art, Didier Viodé exprime beaucoup de choses et pose son regard notamment sur le vécu de migrants.

Didier ViodéEt quand il expose, comme ce fut le cas à l’espace Nelson Mandela dans le quartier de Planoise à Besançon, Didier Viodé montre tous ces talents : sur un pan de mur, se déploie un drapeau aux couleurs de la France et de la Côte d’Ivoire volontairement mal cousu pour dénoncer la persistance de la françafrique, sur un autre pan de mur,  des peintures grands formats sur le voyageur clandestin, avec des personnes filiformes, musclées, de grande taille pour montrer que lors de  ce voyage vers l’illusion, malgré la taille, ces hommes ne sont que peu de choses.
Puis un tour à 90 degré nous emmène vers ce qui nous intéresse aujourd’hui, Didier Viodé le bédéiste. Il s’inspire de la société des médias et de son expérience de l’immigration pour créer car oui, résister c’est créer. Il en ressort une bd très réussie simple et très réaliste. Son propos est attrayant et rappelle celui de Gaston Kelman : pensons au delà du noir et du blanc. C’est un peu l’invitation de notre artiste du jour. Comme un symbole, l’histoire de ce migrant qui découvre la France et vient d’Afrique débute sur  l’esplanade des droits de l’homme à Besançon… La BD pour oublier, la BD pour dénoncer.

 

Étrangers sans rendez-vous : La BD du migrant
Extraits d'un reportage réalisé par Aurélien Bertini (juin 2009)

 

BD Etrangers sans rendez-vous
Partager cette page :
  • Karim Nezzar-Kebaïli, peintre et écrivain

    Karim Nezzar-Kebaïli est né en 1966 à Besançon. De père Algérien et de mère Française, il se dirige très tôt vers l'écriture et la peinture. Dès 1983, il obtient le premier prix de poésie de l'Éducation nationale.

  • Je peux dire que je suis vraiment sauvé

    Francisco Marcolino a fui l'Angola pour l'Italie puis la France. Après avoir appris le français, il est aujourd'hui en 1ere bac pro et s'adonne à sa passion : la peinture.

  • Bruno Medjaldi, artiste peintre

    C'est une respiration permanente, profonde et régénératrice que s'est offert le parc des expositions de Micropolis l’été 2008. Une fresque au format imposant -7m de long sur 3m de haut- orne désormais un des halls d’entrée de ce lieu.

  • Défendre sa culture : un crime passible de plusieurs années d’emprisonnement

    Tashi Gentsen était moine dans un monastère bouddhiste. Il a fui le Tibet pour avoir osé dessiner un petit drapeau tibétain parmi les drapeaux de prière traditionnels. C'était il y a 5 ans. Il est venu en France avec sa femme.

  • L'art de la passion

    Artiste-Peintre et Maître en arts Plastiques, Grazyna Tarkowska, née en Pologne, vit et travaille en France.
    Diplômée de l'Université Nicolae Copernic à Torun en Pologne, elle s'exprime par la peinture, la sculpture, des
    performances, le dessin et la poésie.

  • Hsin-O Tsai, Vision de bonheur

    J'ai découvert l'exposition Encre et Couleurs, ce mois de février 2009, à la boutique Identité Café, au 9 rue d'Anvers, à Besançon.