Henri Dikongue : "Le droit ou la musique .." (vidéo)

Henri Dikongue revient sur le choc de son arrivée à l’âge de 17 ans, en provenance du Cameroun, dans un lycée en Suisse.

Il arrive ensuite à Besançon à Planoise pour faire des études de droit mais assez vite, c'est vers la musique qu'il s'oriente. Il nous détaille son parcours musical.

 


Partager cette page :
  • Prendre de la hauteur

    Quand la montagne vous prend, elle s'empare de votre âme et c'est pour la vie. Preuve en est Sangé qui n'a jamais pu oublier ses montagnes népalaises. Elles ont d'ailleurs construit sa vie, ici, à Besançon. Elles l'emmènent dans le monde entier. Par-dessus tout, sa passion est partagée et elle lui donne une place dans la société.

  • Florent, créateur et passeur d’associations …

    De ses multiples passions : l’histoire, la musique, la BD, le journalisme, le cinéma, l’environnement.

  • Henri Dikongué, auteur compositeur

    Lorsque Henri Dikongué apparut sur la scène musicale en 1995, il fut célébré par tous comme un auteur-compositeur d´une rare finesse

  • Marco: Une vie de voyage en images

    Marco est né à Paris où son père avait un atelier de zingueur. Après quelque années de travail avec son père, Marco part sur les routes et vit de la "Chine", commerce ambulant des gens du voyage.

  • Manuel Wandji, musicien et producteur

    “Manuel Wandji, de Big Apple à la belle endormie”. C’est dans son studio de production à Besançon, que Manuel Wandji aussi connu sous le pseudo de Wambo nous a accueilli.

  • José Shungu, musicien

    Musicien au sein d’un groupe La Cédille étiqueté Hip Hop aux influences jazz, blues, soul, animateur d’atelier rap et organisateur d’évènements culturels, José Shungu est un passionné de musique classique.

  • Un violoniste albanais à l'orchestre de Besançon

    « Partir d'Albanie pour connaître un pays où l'on peut s'exprimer librement... »