Henri Dikongue : "Le droit ou la musique .." (vidéo)

Henri Dikongue revient sur le choc de son arrivée à l’âge de 17 ans, en provenance du Cameroun, dans un lycée en Suisse.

Il arrive ensuite à Besançon à Planoise pour faire des études de droit mais assez vite, c'est vers la musique qu'il s'oriente. Il nous détaille son parcours musical.

 


Partager cette page :
  • Pach jahwara, musicien

    Pach est auteur, compositeur, interprète dans un groupe de Roots Afro Reggae. Pach c’est un nom de scène.

  • J’ai vu des yeux pleins de haine …

    « Dans le bus, une dame a mis son sac à côté d’elle pour m’empêcher de m’asseoir ! 
    Nous sommes très exposés, nous les Noirs, j’ai vu des yeux pleins de haine. »

  • Un violoniste albanais à l'orchestre de Besançon

    « Partir d'Albanie pour connaître un pays où l'on peut s'exprimer librement... »

  • J’avais de plus en plus l’impression que j’étais son esclave

    Mme T. est née au Cameroun en octobre 1972. Issue d'une famille de cinq enfants, elle a fait ses études au Cameroun, et y a travaillé comme institutrice puis surveillante dans des lycées. Elle avait deux enfants de 11 et 17 ans.

  • Marco: Une vie de voyage en images

    Marco est né à Paris où son père avait un atelier de zingueur. Après quelque années de travail avec son père, Marco part sur les routes et vit de la "Chine", commerce ambulant des gens du voyage.

  • « Présidente d’une tontine pendant 7 ans… »

    Zem était secrétaire dans un ministère à Yaoundé, au Cameroun. Elle épouse un franc-comtois là-bas, et le couple s’établit en 2005 à Besançon, avec 2 de ses enfants que son mari a reconnu. Mais des problèmes liés à l’alcoolisme apparaissent chez lui, la violence conjugale s’installe et pousse Zem à partir.

  • Fayçal Salhi, musicien

    Des guns and roses à titi robin, il n’y a qu’un oud, celui de Fayçal Salhi.