Henri Dikongue : "Le droit ou la musique .." (vidéo)

Henri Dikongue revient sur le choc de son arrivée à l’âge de 17 ans, en provenance du Cameroun, dans un lycée en Suisse.

Il arrive ensuite à Besançon à Planoise pour faire des études de droit mais assez vite, c'est vers la musique qu'il s'oriente. Il nous détaille son parcours musical.

 


Partager cette page :
  • À l'écoute de Radio Sud Besançon

    Besançon, la ville, ses quartiers et ses habitants offrent différents tableaux de la vie locale et forment un espace urbain aux multiples facettes. La ville est ainsi vue, regardée, étudiée. Elle peut aussi bien être écoutée.

  • J’ai vu des yeux pleins de haine …

    « Dans le bus, une dame a mis son sac à côté d’elle pour m’empêcher de m’asseoir ! 
    Nous sommes très exposés, nous les Noirs, j’ai vu des yeux pleins de haine. »

  • Prendre de la hauteur

    Quand la montagne vous prend, elle s'empare de votre âme et c'est pour la vie. Preuve en est Sangé qui n'a jamais pu oublier ses montagnes népalaises. Elles ont d'ailleurs construit sa vie, ici, à Besançon. Elles l'emmènent dans le monde entier. Par-dessus tout, sa passion est partagée et elle lui donne une place dans la société.

  • Un violoniste albanais à l'orchestre de Besançon

    « Partir d'Albanie pour connaître un pays où l'on peut s'exprimer librement... »

  • François Zoomevele, la voix de l’Afrique...

    Prendre la parole est une seconde nature pour François. Animateur à Radio Sud, l’agenda culturel quotidien et « Bonjour l’Afrique », chaque semaine, c’est lui.

  • Si je pouvais revenir en arrière, je resterais au Cameroun !

    "On croit toujours qu’ailleurs c’est mieux que chez soi, c’est un rêve ! On croit qu’en France tout est facile ! Je voyais des filles qui ramenaient beaucoup d’argent au pays, avec de belles voitures."

  • Florent, créateur et passeur d’associations …

    De ses multiples passions : l’histoire, la musique, la BD, le journalisme, le cinéma, l’environnement.