Témoignage d’un maçon venu de Turquie en 1974 - Les enfants

Sommaire

Les enfants

Donc il y a un fils qui est maçon…

Il l’était, mais il a arrêté. Il ne travaille plus dans la maçonnerie pour l’instant. C’est moi qui lui ai appris le métier. C’est le seul qui n’a pas étudié.

Alors vous avez combien d’enfants en tout ?

En tout huit enfants. Il y en a un qui n’a pas fait d’étude et y en a une qui a fait des études en Turquie et qui est venue plus tard. Elle est venue au milieu de son parcours scolaire et elle a déjà dû apprendre le français. C’est l’aînée de la famille.

C’est très rare pour quelqu’un qui est ouvrier, maçon, d’avoir autant d’enfants qui font des études supérieures ?

Oui à Besançon, dans les enfants de maçons, y en a pas beaucoup qui vont à l’université. Toujours ils sont maçons ou vont à l’usine. Moi, je n’ai pas mangé à ma faim pour faire étudier mes enfants.

La fille : Si mon père n’était pas là, on n’aurait pas pu étudier…

Qu’est ce que ça vous fait à vous d’entendre ça ? (je m’adresse à la fille)

La fille : Il nous l’a déjà dit. Et puis je sais bien. À un moment donné, je voulais être coiffeuse et c’est mon père qui a dit non, il faut que tu ailles à l’université, que tu fasses des études. Et puis je le remercie parce que c’est mieux d’être formatrice que d’être, enfin… Oui quand on était petites, on avait des cours privés, j’ai suivi des cours de français quand j’étais petite, une enseignante venait nous aider. Il a bossé toute sa vie, il s’est serré la ceinture. C’est vrai c’était dur, je m’en rappelle quand on est arrivés à Besançon.

Le père : Quand on est arrivés, c’était vraiment difficile. À Besançon, on n’a eu aucune aide pendant huit mois, pas un centime. C’est la banque de Vesoul qui nous a aidés, on n’avait pas d’allocations familiales. Et puis après, en se renseignant, ils ont fini par nous donner les allocations familiales, mais pendant huit mois, rien. On mangeait des patates toujours des patates et du pain.

Partager cette page :
  • Les Kurdes en Turquie

    Sur 70 millions de Turcs, 15 millions environ sont kurdes. (Il sont 5 millions en Irak ; 6,5 en Iran, 1,5 en Syrie). Le Kurdistan turc est au sud-est de l’Anatolie . Capitale : Diyarbakir.

  • La laïcité en Turquie

    Elle a été imposée en Turquie par Mustapha Kemal, au pouvoir de 1922 à 1938.

  • Les Turcs en France

    Leur nombre est évalué à 400 000 environ (restés étrangers ou devenus français). C’est le sixième groupe d’origine étrangère résidant en France,

  • Qu’est-ce qu’un bidonville ?

    Un bidonville est un habitat précaire. On ignore l’origine exacte de ce terme. Certains affirment que les habitants récupéraient des bidons pour confectionner leurs abris-maisons.