Témoignage d’un maçon venu de Turquie en 1974 - Deux fois plus riches avec deux drapeaux

Sommaire

Deux fois plus riches avec deux drapeaux

Je peux poser une question difficile… quand vous ne serez plus là vous voulez être enterré où ?

En Turquie. Pourquoi ? Je vais essayer d’expliquer. Tout le monde a sa religion. Si c’était vous dans cette position, vous voudriez être enterré où ?

C’est pour la religion que vous voulez être enterré…

Non. Ce n’est pas pour la religion. Quand on est enterré là bas, y a des imams qui prient pour les personnes qui sont enterrées même s’ils ne les connaissent pas. Tandis qu’ici personne ne prie, ne prend soin des morts. Les Turcs qui sont ici donnent de l’argent chaque année pour toute la famille. Pour que tous les morts soient respectés.

(À la fille :) Qu’est-ce que vous en pensez que votre papa veuille être enterré en Turquie ?

Moi, en fait, je veux la même chose aussi. Moi, ce n’est pas pour la même raison. C’est pour être auprès de mes parents. Je suis née en France mais moi c’est pour être auprès de mes parents. Je l’ai même dit à mon conjoint. Lui, ça le dérange un peu... (son conjoint est Français de parents français)

Vos enfants vous ont beaucoup aidé aussi, pour traduire, pour les papiers…

Ce n’est pas moi qui fais les papiers administratifs, c’est les enfants. Moi ce que je sais en turc, mes enfants ne le savent pas. Mais même moi, j’ai beaucoup perdu, il y a des choses que je ne peux plus expliquer.

(À la fille :) Et vous, c’est quoi votre travail ?

Moi je suis formatrice Français Langue Etrangère.

Vous avez affaire à des gens qui parlent mal ou pas français…

Voilà. Des immigrés qui viennent d’arriver en France et donc, je leur apprends le français. Je crois que j’ai été influencée. Parce que justement, mon père il a du mal à apprendre le français et c’est vrai que c’est mon origine qui fait que…

(Au père :) vous êtes fier de ce que fait votre fille…

Moi, j’ai élevé ma fille pour qu’elle aide les autres. Je suis fier parce que, les enfants, du moment qu’ils aident les autres, je suis très content.

Et puis, ils ont deux drapeaux (les drapeaux français et turc sont côte à côte au-dessus du canapé où sont assis le père et la fille) donc ils sont deux fois plus riches… Les autres Turcs ne le feraient pas. Mais moi je le fais. Comme je l’ai dit, c’est où je vis, je mange, c’est là que je sers. C’est normal que j’aime mon pays. Qui m’a donné à manger, du travail. Si je ne l’aimais pas, je ne serais pas un être humain.

Propos recueillis le 31 octobre 08
par Samuel Mesnier, "cueilleur d’histoire"
Mis en forme par G. Borin

Partager cette page :
  • Les Kurdes en Turquie

    Sur 70 millions de Turcs, 15 millions environ sont kurdes. (Il sont 5 millions en Irak ; 6,5 en Iran, 1,5 en Syrie). Le Kurdistan turc est au sud-est de l’Anatolie . Capitale : Diyarbakir.

  • La laïcité en Turquie

    Elle a été imposée en Turquie par Mustapha Kemal, au pouvoir de 1922 à 1938.

  • Les Turcs en France

    Leur nombre est évalué à 400 000 environ (restés étrangers ou devenus français). C’est le sixième groupe d’origine étrangère résidant en France,

  • Qu’est-ce qu’un bidonville ?

    Un bidonville est un habitat précaire. On ignore l’origine exacte de ce terme. Certains affirment que les habitants récupéraient des bidons pour confectionner leurs abris-maisons.