Allers et retours - L’enfance

Sommaire

l’enfance

« Rha ï ra… »
nous trébuchions sur son nom l’écorchions
elle souriait
nous chuchotait des mots qui caressent
le soir nous la regardions s’éloigner
la reconnaissant à peine sous le voile
le couvre-feu vidait les rues
fermait les portes

Lecture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le pick-up à tue-tête pendant que nous feuilletions le livre d’images
il fallait tout essayer pour distraire la petite sœur
tout près on se battait
explosions échanges de tirs ébranlaient le quartier
peine perdue
la guerre finie l’Algérie quittée
le plus inoffensif pétard faisait toujours hurler la petite fille
nous détestions les 14 juillet festivités bruyantes
dans l’appartement aux fenêtres closes
l’angoisse s’emparait de nous
nous en venions même à détester les assaillants de la Bastille

Partager cette page :
  • Les pieds noirs d'Algérie en quelques lignes

    On appelle pieds-noirs les Européens venus s’installer en Afrique française du nord (AFN : Maroc, Algérie,Tunisie) au temps de la colonisation, notamment les Européens d’Algérie.