Allers et retours - Les étrangers

Sommaire

les étrangers

Frère et soeur

 

 

 

 

 

 

 

 

arrivés les premiers à l’école
agrippés à nos cartables neufs

quelle fraîcheur inconnue en ce matin de septembre

nous hésitions à rentrer
à nous séparer

et si de là encore
nous devions fuir
tout seuls retrouverions-nous l’hôtel

Grands parents

non la Méditerranée de ce côté-là
ce n’était pas une vraie mer
ce n’était pas la leur
mes grands-parents préféraient lui tourner le dos

et tant pis pour le contre-jour

tout à l’heure ma grand-mère supplierait
ramenez-moi à Oran s’il vous plaît
rendez-moi les clés de la place des Victoires
étonnée qu’autour d’elle on se mette à pleurer
je me bouchais les oreilles
je m’enfuyais en courant
je ne voulais plus d’Oran
de grands-parents ni de parents

désormais privée d’eux
il me faut revenir dans ce pays
je le sais ils attendent
à moi de trouver les clés

 

 

Partager cette page :
  • Les pieds noirs d'Algérie en quelques lignes

    On appelle pieds-noirs les Européens venus s’installer en Afrique française du nord (AFN : Maroc, Algérie,Tunisie) au temps de la colonisation, notamment les Européens d’Algérie.