Allers et retours - Aujourd'hui

Sommaire

aujourd’hui


plus de traces de l’exil de mes parents à Montpellier

qui dort dans la chambre où le corps raidi de mon père
attendait d'être mis en terre
quelles pâtes lèvent maintenant au-dessus du radiateur dans le placard
de quels nouveaux parfums la cuisine s'emplit-elle
les oiseaux viennent-ils toujours se désaltérer entre les pavés disjoints
de l'allée sous le cerisier

la maison vide a été vendue

ma sœur mon frère et moi poursuivons notre route
le printemps venu elle choisit pour son jardin les fleurs les plus rares
il a remplacé le violoncelle par l’accordéon
mes étagères débordent de cahiers carnets albums

mantecaos et mounas embaument nos maisons

nous nous sommes partagé la poignée de terre du jardin de Sidi Bel Abbès

habités par les mêmes peurs et les mêmes souvenirs
nous cherchons partout
des écoles
des gares
des parfums
des fantômes
ici
là-bas

souvent nous ne trouvons plus rien
nous repartons alors

plus loin

Partager cette page :
  • Les pieds noirs d'Algérie en quelques lignes

    On appelle pieds-noirs les Européens venus s’installer en Afrique française du nord (AFN : Maroc, Algérie,Tunisie) au temps de la colonisation, notamment les Européens d’Algérie.