« Oran, ma ville retrouvée » - 1954 1962

Sommaire

 

1954-1962

 

machine mine

Je lis le nom de cette place à l'envers, je remonte l'histoire. J'ai vécu cette période de violence en partageant la peur d’une communauté. La fin de la guerre nous a jetés en exil, dans une terre étrangère. Pour moi aussi, enfant, 1962 a été la date d’une défaite. Il m’a fallu grandir pour me libérer de ce point de vue et reconnaître que cette guerre était une guerre de libération.

Ma tante avait pris cette photo d’un attentat FLN. Je l’ai retrouvée dans son album, avec la légende : l'œuvre de nos « chers frères. » Je repense à l’Affiche Rouge.

 

Partager cette page :
  • Les pieds noirs d'Algérie en quelques lignes

    On appelle pieds-noirs les Européens venus s’installer en Afrique française du nord (AFN : Maroc, Algérie,Tunisie) au temps de la colonisation, notamment les Européens d’Algérie.