Ilze de Lettonie (1948) - Le voyage au pays des ancêtres

Sommaire

 

Le voyage au pays des ancêtres :
Grâce à un certain nombre de contacts, la possibilité de faire le voyage en Lettonie s'est dessinée. C'est avec sa tante d'Australie qui voulait fortement retrouver le pays, qu'Ilze fera le voyage en 1991. « C'était encore russe, début août. Nous n'avons pas voulu suivre le parcours préconisé par l'ambassade de Russie à Paris qui exigeait de passer par Minsk. Nous n'avions pas le droit de faire plus de 400 kilomètres dans la journée. Les étapes que nous avons choisies nous-mêmes ont été l'Allemagne, le Danemark, la Suède et Tallinn... Nous avions une voiture, une Lada. Ma tante avaient pris des robes pour offrir, nous avions pris des tas de choses qui manquaient... C'était pendant le putsch. Et ma mère, en France, était terrorisée.»

 

 

 

 

 

 

Partager cette page :
  • La maison de l'être

    Né en Algérie, à Bouira, dans une famille kabyle, l'univers linguistique de Farid Ammar Khodja, 55 ans est constitué par le berbère, le français, l'arabe et, pour des raisons plus strictement universitaires, l'anglais.

  • Chez moi c’est ici maintenant malgré mon accent

    J'ai quitté la Sardaigne en 1962 pour venir à Besançon avec mon mari. Nous sommes venus retrouver ma tante. Mon mari a trouvé du travail très vite chez Baronchelli où mon oncle travaillait déjà donc on n’a pas eu de problèmes au départ.

  • L’Orient à l’Occident tressé

    Les propos qui vont suivre ne prétendent pas avoir “valeur universelle”. Cependant,  s’ils sont l’expression d’un parcours personnel, ils renvoient aussi à une génération.

  • Dimitri, originaire d’un pays de l’ex Union Soviétique

    Dimitri, originaire d’un pays de l’ex Union Soviétique,  est arrivé par hasard à Besançon, débarqué d’un camion par un passeur devant la préfecture, avec sa femme et sa petite fille de 2 ans, en novembre 2002.

  • Cité Amitié 1977-1983 : Madjid MADOUCHE

    Plusieurs nationalités composaient cette population, par ordre de grandeur : portugaise, marocaine, algérienne, turque, yougoslave, tunisienne, espagnole, italienne.

  • Enseigner la langue : Abbé Chays en 1975

    Lors de l'assemblée générale de l'AATEM en 1975, l'Abbé Chays rappelle les efforts à faire pour l'enseignement des langues du pays d'origine et la responsabilité de l'Education Nationale et des parents.

  • Europe de l'est : réfugiés Yézidis : témoignage video

    Témoignage d'une famille appartenant à une minorité religieuse très ancienne, les Yezidis, rejetée de partout.