Ilze de Lettonie (1948) - Aujourd'hui, l'amour

Sommaire

-Aujourd'hui, l'amour :
De mon point de vue, Ilze entretient des rapports d'amour avec son pays natal. Amour partagé : « Mon mari est tellement tombé amoureux de la Lettonie qu'il m'a dit : On bazarde tout ici et on s'en va! Et il ne parle même pas le letton! »
Cet amour est fait de fierté et de profond intérêt pour la culture lettone : « Les Lettons sont des gens qui font des études. Impossible de ne pas faire d'études. Les lettons en France, ont tous fait des études, au moins, jusqu'au Bac, sans exception. C'est moi qui suis allée le moins loin. J'avais une passion, le cheval. »
Tout ce qui est de l'ordre du patrimoine, chants, poèmes et contes, ne lui est pas étranger, au contraire. Elle lit – entre autres, Logique de la Poésie, Structure et poétique des dainas lettones de Vaira Vike-Freiberga, William Blake &Co. Édit, 2007, En escarpins dans les neiges de Sibérie de Sandra Kalniete, Édition des Syrtes, 2001 - s'informe, connaît les sites internet liés à la Lettonie. Dernièrement, elle a donné une conférence sur la tradition du chant, sollicitée par une Association. Elle évoque le Festival de chants qui a lieu tous les cinq ans en Lettonie : « Plus de vingt mille chanteurs qui chantent en même temps devant trente mille spectateurs... Treize mille danseurs qui dansent en même temps dans un stade... C'est très beau! Le chant choral, explique-t-elle, est enseigné de la petite classe jusqu'au Bac. Il est impensable de ne pas chanter. Ma mère a toujours fait du piano. Elle a acheté un piano ici en France.»
A propos de la connaissance de la Lettonie, Ilze a la grande satisfaction de donner, de partager et d'apprendre : « Actuellement, j'aide une jeune française qui prépare une thèse sur l'histoire de Riga. Elle m'envoie des documents en letton et je les traduis. Cela m'apporte beaucoup, car je ne savais presque rien sur l'histoire de mon pays et grâce à elle, je vais de découverte en découverte! »
Un autre voyage est prévu en 2011. « Riga est une splendeur! Ventsplis est réputée être une ville d'art. Les paysages sont très doux... » Ses enfants seront-ils de la partie? « La seule qui a eu envie d'y aller est la dernière. Son mari voudrait bien. Je les sens intéressés.

Partager cette page :