Le goût des langues

Sommaire

Vers la fin de la deuxième guerre mondiale, en des temps encore troublés, un Français, Louis Rouillet, et une Autrichienne, Maria Denk, se rencontrèrent à Aspang, en Autriche.

 

-La vie...

Ils s'aimèrent. De cet amour, naquit une petite fille, Gaby, qui sera la mère de Stefan.

Salzbourg

Stefan Neuwirth, aujourd'hui âgé de 37 ans.

La vie, si elle ne lia pas durablement les destins de Louis et de Maria, déposa néanmoins dans la corbeille de leur rencontre la langue française et sa culture.

Imprégnée du récit de sa mère et de sa nostalgie, Gaby grandit en rêvant de son père. Jeune fille volontaire et énergique, elle ne se contenta plus d'en rêver mais décida de le retrouver.

Bien lui en prit, les retrouvailles eurent effectivement lieu. Retrouvailles entre la fille et son père, non éphémères et qui déterminèrent l'importance et la vitalité de la racine française de l'arbre familial.

Mère de famille, Gaby Neuwirth n'eut de cesse d'offrir à ses deux fils une éducation où la langue française tiendrait une place prépondérante.



Partager cette page :
  • Femmes juives d’Algérie : émancipation et transmission

    La question de la transmission culturelle concernant les femmes juives d’Algérie a surtout délivré un savoir sur la musique et les rites de la vie religieuse de la communauté, les coutumes culinaires et les divertissements mais cette transmission fait aussi apparaître des liens cachés dans une tension mémorielle entre joie et douleur.

  • Eveil aux langues à l'école Champagne

    Les élèves nouvellement arrivés en France (ENAF) considèrent qu'ils « parlent » le français lorsqu'on leur pose la question de savoir quelle langue ils parlent. Nous dirions plutôt qu'ils sont en train de l'apprendre, mais peu importe : ils sont en train de comprendre qu'ils sont bilingues voire plurilingues, et que cela est un atout.

  • Le legs et le socle

    Universitaire et écrivain, Jean-René Ovono Mendame a récemment soutenu une thèse de doctorat, à l'Université de Strasbourg II, intitulée « Écritures de la modernité dans le roman africain contemporain ».

  • Susana la polyglotte

    Je suis arménienne, j’ai 25 ans et j’ai un Master pédagogie en anglais. Arrivée en France depuis un an et demi, passionnée par la France et la langue française, j’ai toujours souhaité apprendre cette langue. J’ai pris des cours de français au début dans mon pays ; mais je ne le parlais pas très bien.

  • Rayane vient du Liban

    Rayane est arrivée à Besançon il y a 6 mois, elle a 19 ans, et habitait jusque là au Liban.

  • L’Orient à l’Occident tressé

    Les propos qui vont suivre ne prétendent pas avoir “valeur universelle”. Cependant,  s’ils sont l’expression d’un parcours personnel, ils renvoient aussi à une génération.

  • Où apprendre les langues à Besançon ?

    "Quelles langues peut-on apprendre à Besançon ? Y compris le français ? Pour quel public ? jeune, adulte, senior ?
    Quel type de structure ? Associative ou institutionnelle ? Quand ? Où ? Comment ? A quelle heure ?"