Le goût des langues - Écouter, lire l'autre dans sa langue

Sommaire

-Écouter, lire l'autre dans sa langue :

Stefan ne s'embarrasse pas d'explications. « Écouter l'autre dans sa langue, tel est l'avantage d'apprendre une langue ! Lire les livres dans leur langue d'origine » affirme-t-il avec une tranquille évidence. Évidence qui ne serait pas étrangère à l'enfant qui répondait : « Étudier » quand on lui posait la question : « Que feras-tu quand tu seras grand? »

Conviction de l'apprentissage des langues, où perce une pointe de coquetterie : «J'avais une curiosité diffuse pour les langues. J'avais quinze ans, je m'ennuyais et en partie par désœuvrement, je m'étais mis à l'étude du russe et de l'espagnol ».

Étude qu'il voudrait bien reprendre, aujourd'hui. Celle du russe mais aussi de l'arabe (qu'il avait choisi en troisième langue étrangère au Bac). Et il ne serait pas mécontent de s'attacher à celle du grec ancien.

L'année universitaire 2008/2009, il a mis en place le cours « Littérature et Mathématiques » à la Faculté des sciences et à la Faculté des Lettres de Besançon.

En prévision de ce cours, fidèle à sa démarche, il s'était établi un programme de lectures, en lisant « à parts égales », dans leurs langues respectives, des auteurs d'expression allemande, anglaise, française.

Partager cette page :
  • Rayane vient du Liban

    Rayane est arrivée à Besançon il y a 6 mois, elle a 19 ans, et habitait jusque là au Liban.

  • L’Orient à l’Occident tressé

    Les propos qui vont suivre ne prétendent pas avoir “valeur universelle”. Cependant,  s’ils sont l’expression d’un parcours personnel, ils renvoient aussi à une génération.

  • Susana la polyglotte

    Je suis arménienne, j’ai 25 ans et j’ai un Master pédagogie en anglais. Arrivée en France depuis un an et demi, passionnée par la France et la langue française, j’ai toujours souhaité apprendre cette langue. J’ai pris des cours de français au début dans mon pays ; mais je ne le parlais pas très bien.

  • Où apprendre les langues à Besançon ?

    "Quelles langues peut-on apprendre à Besançon ? Y compris le français ? Pour quel public ? jeune, adulte, senior ?
    Quel type de structure ? Associative ou institutionnelle ? Quand ? Où ? Comment ? A quelle heure ?"

  • Le legs et le socle

    Universitaire et écrivain, Jean-René Ovono Mendame a récemment soutenu une thèse de doctorat, à l'Université de Strasbourg II, intitulée « Écritures de la modernité dans le roman africain contemporain ».

  • Eveil aux langues à l'école Champagne

    Les élèves nouvellement arrivés en France (ENAF) considèrent qu'ils « parlent » le français lorsqu'on leur pose la question de savoir quelle langue ils parlent. Nous dirions plutôt qu'ils sont en train de l'apprendre, mais peu importe : ils sont en train de comprendre qu'ils sont bilingues voire plurilingues, et que cela est un atout.

  • Le Printemps des Poètes au collège J. Brel de Vesoul

    Utiliser la politique bien établie d’ouverture et d’accueil propre à l’établissement pour sensibiliser la population éducative et scolaire à l’éveil aux langues.