Histoire des statuts

Histoire des politiques d'immigration, du droit d'asile et du droit au séjour en France de 1804 à 2006

 

Partager cette page :
  • Droit d’asile

    Le droit d’asile est l’un des plus anciens droits de l’homme. Dès l’Antiquité, certains temples, en Grèce et à Rome, étaient inviolables, et des personnes pourchassées par des ennemis pouvaient s’y réfugier.

  • Qu’est-ce que l’Ofpra ?

    L’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (Ofpra) est un établissement public, qui joue un rôle essentiel dans les migrations vers la France.

  • Conférence d'Evelyne Sire-Marin: Les lois et la politique française en matière d'immigration

    Conférence: Les lois et la politique française en matière d'immigration

  • C’est la vie ?

    C’est à l’age de douze ans qu’il a fui ce qui était encore appelé l’Union Sovietique. Il ne savait même pas qu’ils avaient fui leur pays, sa mère, son frère et lui.

  • Je suis sur un pont cassé …

    «  Nos traces au pays s’effacent par la longue absence. Je suis sur un pont cassé. J’ai quitté une rive sans pouvoir joindre l’autre bout, car ici je ne suis pas reconnue. Ceux qui sont restés croient que je suis arrivée … »

  • Apatride : clandestinité forcée

    Selon la Convention de New York du 28/09/1954, le terme d’« apatride » s’applique à toute personne qu’aucun État ne considère comme son ressortissant par application de sa législation.

  • "A quoi sert l'identité nationale ?" conférence de Gérard Noiriel

    Rencontre avec l'historien Gérard Noiriel. Grand spécialiste de l'histoire de l’immigration, il a publié en 2007 aux Editions Agone “A quoi sert l’identité nationale ?”

  • Tanja, un nouveau projet de vie

    Tanja Nikolova, Macédonienne, est arrivée en France en 2002. Journaliste dans son pays, elle s’est retrouvée ici comme « analphabète », ne maîtrisant pas du tout la langue française. Pour elle et sa famille c'est un nouveau parcours qui s'est ouvert ...

  • L’affaire Cachelin à Besançon 1921

    Avec l’affaire de « l’ouvrier Cachelin » nous allons voir que l’entrée en France de manière irrégulière est pour l’administration difficilement pardonnable et que le maintien en France de l’étranger qui a commis l’infraction peut être compromis, même si sa présence est jugée indispensable par l’entreprise qui l’a embauché.