Gare de triage 1950

Les wagons désaffectés de la gare de triage : logement des travailleurs nord-africains en 1950

Au début des années cinquante, en effet, l’industrie est en plein essor. La période de croissance rapide de la capitale comtoise conduit les entrepreneurs, en particulier du bâtiment, à faire appel à de la main-d’œuvre immigrée. Mais il semble que rien n’ait été vraiment prévu pour l’accueillir. Ces hommes, venus généralement seuls, ne trouvent pour tout abri que les casemates des anciennes fortifications du quartier de Battant, des wagons désaffectés à la gare de triage, ou même de vieux camions.

Extrait de "les Nord-Africains à Besançon", éd Ville de Besançon juin 2007

Partager cette page :